Actualités

Nouvelles

10 novembre 2017

Le Centre de recherche sur le vieillissement est reconnu par l’OMS

Le Centre de recherche sur le vieillissement (CDRV) du CIUSSS de l’Estrie – CHUS vient d’être désigné officiellement comme centre collaborateur de l’Organisation panaméricaine de la santé (OPS) et de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Suzanne Garon, professeure-chercheure au CDRV et à FLSH, Nicole Dubuc, directrice scientifique du CDRV du CIUSSS de l’Estrie-CHUS, Marie Beaulieu, professeure-chercheure au CDRV et à FLSH

Cette désignation est attribuée à l’équipe de recherche Villes amies des aînés et à l’équipe de la Chaire de recherche sur la maltraitance envers les personnes aînées, dirigées par Suzanne Garon et Marie Beaulieu, toutes deux professeures-chercheuses au CDRV et à la Faculté des lettres et sciences humaines de l’Université de Sherbrooke.
Grâce à cette nouvelle désignation du CDRV, le Québec compte maintenant sept centres collaborateurs.

Un rayonnement mondial pour les chercheuses

Un centre collaborateur OPS/OMS est une institution désignée pour faire partie d’un réseau collaborateur interinstitutionnel mis en place par l’OMS pour apporter un soutien à ses programmes au niveau des pays, régional, interrégional et mondial.
« Il s’agit d’une reconnaissance internationale solide provenant d’un grand organisme reconnu à travers le monde, témoigne Suzanne Garon, professeure-chercheure au CDRV et à FLSH. Cette reconnaissance démontre la qualité de nos travaux qui auront, en plus d’une portée régionale et nationale, une portée internationale. L’OMS a le mandat d’étendre les bonnes pratiques à travers le monde et le CDRV en fera maintenant partie. »

Des études qui s’inscrivent dans les priorités de l’OMS

Dans le cadre du projet Municipalités amies des aînés (Age-Friendly Cities and Communities), l’équipe de recherche a développé un modèle et des outils pour accompagner les municipalités à mieux adapter leurs politiques, services et structures aux besoins de leur population aînée. La Chaire de recherche sur la maltraitance envers les personnes aînées développe des savoirs théoriques et pratiques visant à contrer la maltraitance et la thématique connexe de l’intimidation, notamment au moyen de guides de pratique.
Le développement d’environnements amis des aînés est l’une des quatre grandes priorités inscrites à la politique Vieillissement et santé de l’OMS ainsi qu’à son plan d’action 2016-2020. Les travaux en matière de lutte contre la maltraitance envers les personnes aînées s’inscrivent directement dans le second risque environnemental nommé par l’OMS, dans Le rapport mondial sur le vieillissement et la santé.
Source : Université de Sherbrooke et CDRV (voir le communiqué)
Crédit photo : CDRV

—————————————————————————————————–
À LIRE AUSSI
» L’UdeS innove avec une méthodologie de recherche participative : intégrer les aînés dans des équipes de recherche
» 1 M$ au Centre de recherche sur le vieillissement pour faciliter la participation sociale des aînés

Retour aux nouvelles

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Trier les nouvelles
Blogue
Blogue

15 pistes d’action pour engager votre entreprise manufacturière dans sa transition socio-écologique

Lire l'article

Entre flexibilité et contrôle: garder un œil sur la motivation

Lire l'article
+
Événements
Événements

Formation | Maximiser le capital-santé psychologique de son équipe de travail

Voir l'événement
+
Twitter