Actualités

Nouvelles

Université de Sherbrooke

26 juillet 2017

L’UdeS innove avec une méthodologie de recherche participative : intégrer les aînés dans des équipes de recherche

Le Groupe de Recherche Intergénérationnelle sur le Vieillissement de l’Estrie (GRIVE), dont le noyau est formé de chercheurs de l’Université de Sherbrooke, travaille activement avec sept citoyens aînés qui prennent part aux recherches.

Ginette King et Claude Desjardins, deux des chercheuses aînées qui participent aux recherches

Contrairement à d’autres projets du genre, cette étude en co-construction intègre les aînés au sein même de l’équipe afin que ceux-ci prennent part à toutes les étapes du processus : la définition de la thématique et de l’hypothèse, la cueillette de données, l’analyse, la rédaction de l’article scientifique et la publication dans un journal spécialisé. Puisque les études portent sur le vieillissement, ces aînés sont les mieux placés pour faire avancer la science dans la bonne direction. « Les citoyens aînés peuvent nous aider à faire une recherche de qualité, connectée directement à leurs réalités », déclare Martin Brochu, professeur-chercheur à la Faculté des sciences de l’éducation physique de l’UdeS ainsi qu’au Centre de recherche sur le vieillissement du CIUSSS de l’Estrie-CHUS. Martin Brochu et sa collègue Suzanne Garon, spécialiste des questions relatives au développement des aînés, faisaient partie de l’équipe qui a démarré le projet à l’automne 2016.
Le GRIVE effectue ses recherches sous le thème « Valoriser et démystifier le vieillissement afin de garder la place des aînés dans la société ». L’équipe de chercheurs souhaite développer la question de l’empowerment des aînés. Plus concrètement, les membres veulent échafauder dès l’automne 2017 un projet-pilote qui adresse la capacité d’agir des aînés dans le contexte social actuel. L’étude compte explorer les capacités physique et mentale, le pouvoir sur la vie et les contraintes et limites sociales et personnelles.
L’initiative du GRIVE, une des premières du genre au Québec, s’intègre aux projets du Laboratoire vivant du Centre de recherche sur le vieillissement du CIUSSS de l’Estrie-CHUS.  Le Laboratoire vivant chapeaute une poignée de projets qui figurent aussi dans cette démarche participative, basée sur une approche concertée entre plusieurs acteurs (citoyens, chercheurs, partenaires publics et privés).
Dans le cadre du projet du GRIVE, d’autres collaborations sont actuellement envisagées, notamment avec des organisations de l’Estrie.
» Voyez le reportage vidéo
Source et crédit photo : Université de Sherbrooke
———————————————————————————————————
À LIRE AUSSI
» Subvention de 4,2 M$ à l’UdeS pour trois de ses chercheurs
» 1 M$ au Centre de recherche sur le vieillissement pour faciliter la participation sociale des aînés
» Le 2e Sommet international des sciences de la vie de Sherbrooke fera rayonner l’expertise régionale en autonomie et vieillissement

Retour aux nouvelles

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Trier les nouvelles
Blogue
Blogue

Talents diversifiés – Vos portes sont-elles réellement ouvertes ?

Lire l'article
+
Événements
Événements
+
Twitter
Twitter