Actualités

Blogue

20 Décembre 2022

Le monde, pour recruter

Auteur : Myriam Gagnon-Couture

Nous sommes tous à la recherche de méthodes innovantes et originales qui nous permettraient de pourvoir nos postes vacants. Nous explorons, nous nous inspirons et nous essayons des avenues inédites… et peut-être avons-nous regardé, du coin de l’œil, du côté du recrutement international.

Effectivement, le recrutement à l’étranger apparaît comme l’une des solutions pouvant alléger le fardeau de nos équipes. Toutefois, il représente également un grand investissement en temps et souvent, en argent. S’il n’est pas la panacée, cela vaut tout de même la peine de s’y attarder.

Je vous explique, ici, quelques possibilités qu’offre le recrutement à l’international !

#1 : Le choix

S’il y a bien un aspect du recrutement sur lequel on peut de moins en moins compter, c’est bien l’aspect du choix. Vous avez l’impression de devoir choisir « le moins pire », lorsque vous cherchez à pourvoir un poste, par les temps qui courent ? Sachez qu’à l’international, vous aurez l’impression de faire un bond de 10 ans en arrière, face à la variété des expertises et des profils que vous recevrez en affichant vos emplois.

En ciblant la bonne zone géographique, vous serez en mesure de mettre le doigt sur une personne qualifiée, ayant exactement l’expérience dont vous avez besoin. Selon moi, c’est l’avantage principal.

Lors de la mission Journées Québec à Paris au début du mois, l’une des entreprises qui nous accompagnaient a pu recruter trois (oui, trois) électromécaniciens expérimentés. Le plus beau dans tout cela : ils avaient l’embarras du choix. Plusieurs candidats se sont présentés à leur kiosque, les 10 et 11 décembre dernier, en leur parlant de leur projet d’immigration vers le Québec. L’entreprise en question a choisi les meilleurs. Après un test technique, un test de personnalité et deux entrevues approfondies, les trois jeunes hommes ont été sélectionnés et ont signé un contrat d’embauche.

Grâce à certaines ententes avec la France, de jeunes professionnels peuvent être embauchés et arriver au Québec en un délai de 2 à 3 mois avec, dois-je le répéter, des compétences plus que pertinentes et rares… au Québec.

#2 : La diversification des compétences

Recruter une personne qui a été formée et a travaillé dans un autre pays nous permet d’ajouter un éventail d’idées nouvelles à nos pratiques. En plus d’apporter son aide, souvent dans un poste en pénurie, la personne enrichira nos façons de faire.

Cela peut nous aider à atteindre de nouvelles clientèles, à innover et même à recruter dans des bassins plus diversifiés. Après un accueil et une intégration bien réussie, les gains mutuels se feront vite sentir. Les équipes de travail seront ravies de pouvoir compter sur un nouveau collègue compétent, et ce dernier se sentira utile et reconnu par ses pairs.

Encore faut-il bien encadrer ce processus et agir avec ouverture. La diversité, c’est bien, surtout lorsque c’est bien géré !

#3 : L’expérience

La première expérience de recrutement international que vous ferez sera probablement celle qui vous coûtera le plus cher et vous prendra le plus de temps. Que cela soit dit ! En revanche, vous apprendrez énormément.

Comme tout nouveau processus, il vous faudra un certain temps pour bien comprendre les différentes implications des procédures migratoires et vous entourer des bonnes personnes, afin de faciliter le tout.

Oui, le recrutement international est un univers complexe, mais il n’est pas inatteignable. Une fois que vous en avez une bonne compréhension et que votre réseau compte un bon ou une bonne professionnel(le) en immigration… le monde est à vous ! Maîtriser ces aspects vous donnera une telle longueur d’avance sur votre recrutement que vous regretterez de ne pas avoir entamé ces démarches plus tôt. 😉

Avoir le monde comme terrain de recrutement est un avantage concurrentiel énorme.

Si vous avez la chance de recruter une personne en ressources humaines qui a un intérêt pour le recrutement international, faites-le. Ensuite…Laissez-la faire !

Avec une bonne préparation et un bon encadrement, recruter à l’international deviendra un outil comme les autres dans votre arsenal RH. À des moments opportuns, vous fouillerez le monde, à la recherche des meilleurs talents à intégrer à vos équipes. Croyez-moi… plus tôt vous débutez, mieux ce sera !

Vous vous questionnez sur les possibilités qui s’offrent à vous, en ce qui concerne recrutement international ? Prenez quelques minutes pour me contacter et nous verrons s’il s’agit d’une belle avenue pour vous.

À bientôt !

Retour au blogue

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Trier les articles
Nouvelles
Nouvelles

Kruger inc. réduit sa production de carbone avec des camions électriques

Lire la nouvelle
+
Événements
Événements
+
Twitter
Twitter