Actualités

Blogue

11 octobre 2019

Incursion au #CongrèsCRHA 2019

Auteur : Myriam Gagnon-Couture

Le grand rendez-vous du Congrès RH, organisé par l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés, est devenu un incontournable pour moi. Comme je me fais un devoir d’être à l’affût des tendances quant à la gestion des ressources humaines, cet événement s’avère une véritable table tournante d’informations.

Cette année, le thème nous amène à nous questionner. Quel est notre impact, en tant que professionnel des ressources humaines, sur le monde, sur nos collègues, sur nos patrons, sur l’écosystème entrepreneurial, ou encore, sur le grand public? Qu’avons-nous le pouvoir (et parfois l’obligation!) d’influencer?

Mon entrée en matière sous forme interrogative n’est pas un hasard! La conférence qui lance le bal, en ce 8 octobre 2019, est donnée par nul autre que Hal Gregersen, directeur exécutif du MIT Leadership Center. Ce dernier aborde le sujet… des questions! Trop peu d’attention est attribuée à l’art de poser les questions justes et il a tout à fait raison. Une bonne réponse provient toujours d’une question savamment posée. D’ailleurs, il le démontre bien, en nous amenant à travers une séance de brainstorm uniquement interrogative. Plus on se questionne, plus on creuse vers le cœur d’un sujet. À mijoter!

En cette première journée de congrès, je me suis intéressé à des Labs collaboratifs sur la tendance numérique des organisations. À travers des sujets tels que l’expérience employé, la rémunération et l’automatisation, nous nous penchons sur les grands changements et les défis de notre futur (et présent) fortement influencé par l’informatique et l’instantanéité.

Parmi toutes les conférences offertes, l’une capte mon attention facilement : « Pratiques RH innovantes » – Sherbrooke Innopole oblige 😉 Comme plus d’une centaine de personnes, j’y assiste avec intérêt. Un panel composé d’Ubisoft, Kruger et Boralex nous expose leurs plus récentes innovations, afin de moderniser les pratiques RH. Entre les petits pas des entreprises manufacturières et l’exemplarité des grandes entreprises de jeux vidéo, nous découvrons tout un monde de possibilités…

La journée se clôt sur un débat assez percutant, portant sur la survie des ressources humaines. Notre fonction a-t-elle tout ce qu’il faut pour assurer sa pérennité? « Tous les changements ne reposent pas uniquement sur la fonction RH, mais bien sur tout un système » prônent les uns, alors que d’autres affirment « Si nous ne changeons pas, nous redeviendrons une fonction molle ». En conclusion, nous sommes liés à un écosystème qui bouge rapidement. Nous devons ainsi faire partie intégrante des changements qui s’amorcent et adapter notre rôle.

Le lendemain, Jennifer Garvey Burger, fondatrice et PDG de Cultivating Leadership Developmental coach, nous réveille avec la conférence « How to Thrive In Complexity ». En nous aidant à comprendre les réactions naturelles qui nous sabotent, lorsque vient le temps d’affronter la complexité, elle nous ouvre un nouvel horizon d’apprentissage. Quelle oratrice! Tous sont fascinés par sa façon de nous présenter des évidences sous un œil nouveau.

Plus tard, je me rends à une conférence qui pique ma curiosité : « Comment négocier avec des personnes difficiles ». Encore une fois, j’ai la chance de tomber sur une présentatrice hors pair qui illustre fort bien tous ses exemples. Je sais maintenant comment utiliser la force d’une personne pour l’inviter à danser, plutôt qu’à se battre avec moi!

Puis, j’assiste à un atelier sur le droit à la déconnexion et l’équilibre entre la vie professionnelle et la vie personnelle; sujet de l’heure! Notre animateur, provenant du monde du droit, nous expose les politiques adoptées par certains pays à cet égard, ainsi que les pièges à éviter, les retombées et ses prédictions quant à la législation québécoise. D’excellents conseils à prodiguer à mes collaborateurs!

Le congrès tire désormais à sa fin. Pour le clou du spectacle, les organisateurs ont fait appel à une personnalité québécoise bien connue, Louis Morissette! Sur un ton humble et résilient, il aborde ses ratés et ses succès, ainsi que les apprentissages qu’il a su en tirer. Son discours nous insuffle du courage, courage dont il faut savoir faire preuve pour faire bouger les choses dans notre rôle, au sein des organisations les plus diverses. Que nous soyons recruteur, conseiller, gestionnaire ou partenaire d’affaires, faisons-nous confiance et endossons avec fierté notre impact sur le monde.

Retour au blogue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Trier les articles
Nouvelles
Nouvelles

Tekna annonce la création d’une coentreprise avec la Luxembourgeoise Aperam

Lire la nouvelle

Jardi, récipiendaire du prix Maurice-Pollack pour la gestion ethnoculturelle

Lire la nouvelle

Pollution lumineuse: un chercheur du Cégep de Sherbrooke récompensé par l’Acfas

Lire la nouvelle
+
Événements
Événements
+
Twitter
Twitter