Actualités

Blogue

13 juillet 2022

Créez du sens et mobilisez vos équipes

Auteur : Myriam Gagnon-Couture

Il y a quelques jours, j’ai visionné un webinaire dans lequel on parlait de sens au travail. Le sens que l’on attribue à nos activités professionnelles représente un facteur de motivation très important, même nécessaire à notre bien-être, je dirais. Alors, comment soutient-on, en tant que gestionnaire, cette quête de sens chez nos employés ?

Les présentatrices du webinaire faisaient un parallèle assez intéressant, en disant ceci : « On ne fait pas pousser une fleur en lui tirant dessus ! » Eh bien, en voilà de sages paroles !

En effet, on lui donne plutôt les éléments dont elle a besoin, on reste attentif à son état et on essaie de la placer dans l’environnement qui lui permettra de s’épanouir. Tout cela est également possible en entreprise. Il y a définitivement des éléments sur lesquels nous pouvons agir ou que nous pouvons mettre en place, pour créer un environnement de travail dans lequel nos employés développeront un sentiment d’utilité fort et presque tout y prendra un sens.

D’abord, il faudra mettre en place des objectifs qui seront clairs, engageants et inspirants. La cohérence avec la mission de l’organisation y aura ici une place prépondérante.

Voici donc ce que nous cherchons à atteindre.

En établissant des objectifs porteurs, on s’assure que tous travaillent dans la même direction. Si on s’égare un peu, on rappelle ces objectifs à l’équipe. Il sera important de ne pas avoir trop ou trop peu d’objectifs. Un trop grand nombre diluerait les efforts. À l’inverse, peu d’objectifs ferait en sorte que l’on mette trop d’efforts sur des éléments qui ne tiennent pas compte de toute la réalité de l’organisation.

Choisissez donc quelques objectifs qui mobiliseront votre équipe et laissez un bon ratio d’autonomie à ceux qui seront amenés à les réaliser. Vous n’avez pas embauché des gens pour leur dire quoi faire, n’est-ce pas ? Vous les avez embauchés parce qu’ils sont des personnes qui arrivent à faire des choses que vous ne pourriez pas accomplir à vous seul. Alors, si vos objectifs sont clairs et que vos employés les comprennent bien, laissez-les faire !

Parlant d’autonomie, il faudra s’assurer que nos équipes aient l’équipement et l’information nécessaire pour réaliser ce qui est attendu d’eux. Un gestionnaire peut stimuler cette autonomie en agissant comme un facilitateur, en veillant au sentiment de sécurité du personnel et en stimulant le développement de nouvelles compétences.

Point 1 — Faciliter la résolution de problème

Aidez vos employés à trouver et à appliquer les solutions auxquelles ils sont arrivés, eux-mêmes.

  • Ils ont besoin d’un contact avec un partenaire ? Le voilà !
  • Ils ont besoin d’information plus pointue sur un procédé ? Bien sûr, la voici !

 

Point 2 — Assurer la sécurité

Prenez des mesures pour valider le niveau du sentiment de sécurité de votre équipe.

  • Psychologique: Ont-ils confiance qu’ils ne seront pas brimés pour avoir donné leur opinion, partagé leurs idées, soulevé des incompréhensions ou même des erreurs ?
  • Sociale : Votre personnel se sent-il soutenu par leurs pairs, font-ils partie d’une équipe sur laquelle ils peuvent s’appuyer ?
  • Physique : Est-ce que vos employés risquent de se blesser ou de se faire mal dans le cadre de leur travail ?

 

Point 3 — Encourager le développement des compétences

Si on n’a pas de nouveaux défis, on s’ennuie ! L’humain est fait pour résoudre des problèmes et s’il a fait le tour du jardin, que ses compétences lui permettent d’atteindre ses objectifs facilement, et bien… il va s’ennuyer et perdre du sens. Pire ! Il pourrait créer de nouveaux problèmes auxquels répondre. Assurez-vous donc que vos employés ont un bon niveau de stimulation dans leurs tâches et qu’ils apprennent toujours à faire de nouvelles choses. Ils auront un sentiment de progression qui est très motivant.

Un conseil — Reconnaissez ces nouveaux apprentissages et mettez-les à profit (promotion, changement de titre ou de fonctions, augmentation de salaire, etc.)

En terminant, je crois que le plus important, c’est de comprendre qu’on a tous un bout de chemin à faire dans la création du sens au travail. L’individu cherchera toujours à répondre à la question : « Pourquoi je fais ceci ou cela ? » En tant que gestionnaire, donnons-lui des pistes de réponses : « Parce que ça répond à notre mission. Parce que ça te permet de te développer. Parce que c’est le fun ! (oui, ça marche aussi !). »

J’espère que tout cela revêt un peu de sens pour vous ! 🙂

PSST ! Si le sujet vous interpelle et que vous ne connaissez pas déjà la professeure en psychologie au HEC, Estelle Morin, je vous invite fortement à aller lire un peu, à son sujet.

 

Source : Webinaire « Le sens au travail, ça se travaille… » https://webikeo.fr/webinar/le-sens-au-travail-ca-se-travaille-3?message=log&redirect=%2Fwebinar%2Fle-sens-au-travail-ca-se-travaille-3%2Freplay

Retour au blogue

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Trier les articles
Nouvelles
Nouvelles
+
Événements
Événements
+
Twitter
Twitter