Actualités

Nouvelles

Université de Sherbrooke

21 juin 2017

Subvention de 4,2 M$ à l’UdeS pour trois de ses chercheurs

Le Programme des chaires de recherche du Canada (CRC) a octroyé une somme de 4,2 M$ pour le renouvellement de trois chaires de recherche de l’Université de Sherbrooke. Les trois professeurs, Brahim Benmokrane, Jean-Paul Praud et Raymund J. Wellinger reçoivent respectivement 1,4 M$ pour poursuivre leurs recherches de pointe en génie civil, en génétique moléculaire, ainsi qu’en pneumologie pédiatrique.
Chaire de recherche du Canada sur les matériaux composites utilisés pour les structures de génie civil
Brahim Benmokrane s’intéresse aux armatures de composite de polymère renforcé de fibre (PRF). Ces matériaux suscitent un grand intérêt et sont de plus en plus utilisés pour la construction ou la réparation de structures. Le chercheur s’efforce de faire progresser les connaissances sur leur utilisation en étudiant leurs propriétés, leur efficacité et leur durabilité. De plus, il tente de concevoir des éléments et des structures hybrides ou formés d’un matériau unique pour les infrastructures de transport, les structures du bâtiment ou encore le secteur de la production et du transport d’énergie.
Chaire de recherche du Canada en physiologie respiratoire néonatale
Jean-Paul Praud utilise des modèles ovins néonataux afin de mieux comprendre les pathologies du contrôle respiratoire du nouveau-né et du nourrisson. L’analyse mathématique complexe de signaux physiologiques – comme la respiration et l’activité cardiaque – permet de déceler des anomalies de leur système de contrôle. Le professeur Praud souhaite donc également utiliser ces techniques afin de plus efficacement prévenir ces anomalies.
Le chercheur s’intéresse également à une inflammation du cerveau dans la zone de contrôle de la respiration, qui a été décelée en autopsie et qui pourrait être responsable du syndrome de mort subite du nourrisson. Le but du chercheur est donc de découvrir les situations néonatales qui sont à l’origine de cette inflammation afin de mieux les prévenir et d’empêcher leur évolution vers la mort subite.
Chaire de recherche du Canada en biologie des télomères
Raymund J. Wellinger étudie un certain nombre de questions fondamentales relatives à la biologie des fins de ces chromosomes, que l’on appelle « télomères ». Ce champ de recherche est étroitement lié à de nouveaux traitements du cancer. La recherche du professeur Wellinger a mené à la création d’une entreprise de biotechnologie privée. Le chercheur continue à créer de nouveaux outils de recherche pouvant faciliter l’application du savoir en biologie des télomères pour le bien-être de la société canadienne. Ses projets approfondiront les connaissances liées aux mécanismes moléculaires et enzymatiques afin d’élaborer de nouvelles approches pour un possible traitement du cancer, mais aussi un maintien sain des chromosomes pendant le vieillissement, un sujet étudié via son association avec le Centre de Recherche en Vieillissement (CdRV).
Source : Université de Sherbrooke et La Tribune
Crédit photo : Université de Sherbrooke

Retour aux nouvelles

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Trier les nouvelles
Blogue
Blogue

15 pistes d’action pour engager votre entreprise manufacturière dans sa transition socio-écologique

Lire l'article

Entre flexibilité et contrôle: garder un œil sur la motivation

Lire l'article
+
Événements
Événements

Atelier 4/4 | Travailleurs étrangers temporaires : Le CAQ travailleur de nouvelle génération

Voir l'événement
+
Twitter

Le mandat de Sherbrooke Innopole se termine le 31 mars 2024. Communiquez avec Entreprendre Sherbrooke ou le Service du développement économique de la Ville de Sherbrooke pour la suite des services.

Merci à toutes les entreprises industrielles et technologiques sherbrookoises, ainsi qu’à tous nos partenaires pour la confiance accordée depuis 2009!