Actualités

Nouvelles

2 avril 2012

Mission en Antarctique concluante pour un scientifique de l’Université de Sherbrooke

La deuxième phase du projet de recherche Bipôle, lié au réchauffement climatique et mené conjointement par les universités de Sherbrooke et de Grenoble, a permis de recueillir des données jamais prélevées jusqu’ici en Antarctique.
L’expédition de l’équipe du professeur au Département de géomatique appliquée et chercheur au Centre d’applications et de recherches en télédétection (CARTEL) Alain Royer et de son collègue Ghislain Picard, de l’Université de Grenoble, sur le continent austral visait à recueillir des données à l’aide d’une réplique miniature des radiomètres micro-ondes dont sont munis les satellites en orbite.
Des forages ont été effectués à différents endroits afin de connaître les conditions de la neige, puis des mesures micro-ondes ont été prélevées aux mêmes endroits. C’est le jumelage de ces informations qui permettra éventuellement d’améliorer l’algorithme analysant les données en provenance des satellites.

Lire le récit de l’expédition en Antarctique du professeur Alain Royer.

À terme, le projet de recherche Bipôle vise ainsi à mettre au point de nouvelles méthodes pour suivre et analyser l’évolution des impacts du réchauffement climatique sur les pôles au moyen de la télédétection satellite.
La première expédition de l’équipe franco-québécoise, sur la calotte glaciaire Barnes en Arctique, a eu lieu en mars 2011.
La grande variété des données obtenues sur les deux extrémités du globe est très concluante pour les chercheurs puisqu’elle leur permettra de mettre au point un modèle mathématique encore plus fiable, de façon à prédire dans combien d’années les pôles seront dépourvus de neige.
Source : Université de Sherbrooke
Crédits photo : Université de Sherbrooke

Retour aux nouvelles

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Trier les nouvelles
Blogue
Blogue

15 pistes d’action pour engager votre entreprise manufacturière dans sa transition socio-écologique

Lire l'article

Entre flexibilité et contrôle: garder un œil sur la motivation

Lire l'article
+
Événements
Événements

Atelier 4/4 | Travailleurs étrangers temporaires : Le CAQ travailleur de nouvelle génération

Voir l'événement
+
Twitter

Le mandat de Sherbrooke Innopole se termine le 31 mars 2024. Communiquez avec Entreprendre Sherbrooke ou le Service du développement économique de la Ville de Sherbrooke pour la suite des services.

Merci à toutes les entreprises industrielles et technologiques sherbrookoises, ainsi qu’à tous nos partenaires pour la confiance accordée depuis 2009!