Actualités

Nouvelles

27 octobre 2011

Le domaine des TIC a besoin de relève

Plus de quatre cents emplois seront à combler dans le domaine des Technologies de l’information et des communications au cours des deux prochaines années en Estrie et le manque de relève est important.  La semaine nationale des TICS qui se tient du 24 au 27 octobre, veut sensibiliser la population aux multiples possibilités de carrière qu’offrent les TICS.
Ce qu’on appelle « les technologies de l’information et de la communication (TIC) » n’est plus un domaine de spécialisation pointu, mais une partie intégrante de toutes nos activités modernes. Les produits que nous utilisons tous les jours tels que téléphones, télévisions, ordinateurs, blocs-notes, GPS, même nos fours à micro-ondes, sont tous dirigés par des logiciels. Les jeux, les applications, les sites internet et les logiciels de travail sont tous élaborés, modifiés et maintenus par des développeurs dans l’industrie des TIC.  Les usines, les bureaux, les hôpitaux, tous les environnements sont concernés par l’industrie des TIC, industrie qui est en croissance rapide et dont la cadence n’est pas prête à ralentir dans les années à venir.
La ville de Sherbrooke est en excellente position pour profiter de la croissance de la demande pour les produits informatisés.  Effectivement, nos deux cégeps et nos deux universités ont des programmes de formation reliés aux TIC, reconnus pour leur qualité par les employeurs. Le haut niveau de formation, l’efficacité et la loyauté envers leur employeur des Sherbrookois et Sherbrookoises sont notoires et attirent l’attention de plusieurs entreprises qui désirent maintenant s’installer dans notre ville.

Présentement, il existe à Sherbrooke plus de 55 entreprises en développement de logiciels employant plus de 1000 personnes, et la croissance est exponentielle. Chez Sherbrooke Innopole, nous travaillons actuellement avec trois types de compagnies : les entreprises existantes et qui sont en phase d’expansion, les organisations de l’extérieur qui désirent s’installer ici et les entreprises en démarrage ou pré-démarrage.  En conséquence, les besoins en main-d’œuvre dans le domaine des technologies de l’information et des communications pour les deux prochaines années sont évalués à plus de 400 postes.  La préoccupation actuelle de ces entreprises est évidemment la disponibilité de gens bien formés et prêts à travailler pour combler ces besoins.
À l’heure actuelle, la tendance au chapitre des inscriptions dans les établissements d’enseignement de Sherbrooke démontre qu’ils ne seront pas en mesure de répondre à ce besoin à court terme.  Il est donc impératif d’agir et d’informer les jeunes sur les possibilités d’emploi qui s’offrent à eux dans le domaine des TIC si nous espérons régler cette situation.
Des études en TIC sont la promesse d’un emploi stimulant, de conditions de travail fort appréciables et peuvent mener vers des domaines très diversifiés tels que le web, la santé, l’ingénierie, le développement durable ou l’économie sociale. Si vous voulez en savoir plus sur les programmes d’études et les emplois dans ce domaine, assistez aux différents événements qui auront lieu durant la Semaine des carrières en TIC à Sherbrooke, du 24 au 29 octobre :  www.sherbrooke-innopole.org/actualites/nouvelles/.
Sources :
Gordon Harling
Directeur – TICS & Micro-nanotechnologies
Marie-Eve Poliquin
Directeur – Communications
Sherbrooke Innopole
Tél. : 819 821-5577
Cell. 819-345-9849
Texte également paru dans La Tribune du jeudi 27 octobre 2011 et sur cyberpresse.ca/la-tribune/

Retour aux nouvelles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Trier les nouvelles
Blogue
Blogue
+
Événements
Événements

Webinaire | Cybersécurité 101 : Réveillez-vous avant qu’il ne soit trop tard

Voir l'événement

Webconférence | Le point sur le Québec manufacturier : L’ère des transitions au temps de la COVID-19

Voir l'événement
+
Twitter
Twitter