Actualités

Nouvelles

6 avril 2011

Deux Sherbrookois à l’honneur au colloque du Carrefour de la réussite au collégial

Communiqué de presse
Quelle belle nouvelle pour Sherbrooke et l’Estrie que deux personnalités marquantes sherbrookoises se soient vu remettre, pour leur créativité dans le domaine scientifique, les deux premiers Diplômes d’études collégiales honorifiques de la Fédération des cégeps, lors du colloque annuel du Carrefour de la réussite au collégial du 31 mars dernier. Sherbrooke Innopole salue avec fierté les honneurs reçus par Chloé Legris, Directeur du développement des affaires, Technologies propres et développement durable, et par le professeur Maxime Descoteaux, chercheur en imagerie par résonance magnétique à l’Université de Sherbrooke!
L’an dernier le colloque honorait Gilles Vigneault pour souligner l’importance du français dans la réussite scolaire, mais cette année, c’est la créativité qui fut mise de l’avant au cours de ce colloque qui avait pour thème « Notre créativité, un levier pour leur réussite ». En cherchant des figures significatives pour les jeunes, les organisateurs de l’événement ont demandé le support de Québec Science pour les appuyer dans leur démarche. C’est ainsi que Chloé et Maxime ont été identifiés comme récipiendaires.
La présidence d’honneur du Colloque fut assurée par Pierre Chastenay, directeur général du Planétarium de Montréal et animateur du Code Chastenay.Rencontrée après la remise officielle, Chloé Legris s’est dite touchée par les
honneurs reçus, reconnaissance de plusieurs années de travail pour la cause environnementale, notamment dans le projet de création de la réserve internationale de ciel étoilé du Mont-Mégantic et, depuis 2010, pour Sherbrooke Innopole dans le domaine du développement économique des technologies propres et du développement durable.
Quant au professeur Descoteaux, ses recherches portent sur la reconstruction d’images. Le chercheur a usé d’une astuce mathématique et algorithmique qui a permis de réduire la durée des examens en imagerie par résonance magnétique (les IRM), qui sont habituellement d’une durée de deux heures, à 10 ou 20 minutes. «Cette découverte permet de gagner du temps, et la qualité de l’information représentée par la cartographie des connexions intracérébrales du cerveau humain n’en est pas altérée», explique le chercheur. En novembre dernier, les nouveaux outils d’imagerie médicale du professeur Descoteaux ont été testés avec succès lors d’une intervention chirurgicale au cerveau au Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke.
Les publications du professeur Descoteaux ont provoqué des échos très positifs ici et à l’étranger, puisque cette percée aura fort probablement des impacts sociaux et technologiques très importants. Il a d’ailleurs reçut plusieurs prix : Chercheur étoile 2010 des Rendez-vous du savoir ; Prix de la recherche et de la création 2010 de l’Université de Sherbrooke; lauréat d’une des 10 découvertes de l’année 2009 du magazine Québec Science; prix en recherche appliquée de l’Association française des sciences et technologies de l’information.

– 30 –

Source :
Alexandre Goulet
Chargé de communication Web
Sherbrooke Innopole
Tél. : 819 821-5577
agoulet@sherbrooke-innopole.com

Retour aux nouvelles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Trier les nouvelles
Blogue
Blogue

Développer son plein potentiel d’entrepreneur, avec un mentor

Lire l'article

Le maillage à l’international pour convertir l’innovation en richesse

Lire l'article
+
Événements
Événements

Commerce interprovincial | Le marché des technologies de l’information au Canada

Voir l'événement
+
Twitter
Twitter