Actualités

Blogue

26 janvier 2010

Tekna Systèmes Plasma : ses 5 facteurs de succès

Auteur : Sherbrooke Innopole

Alors que la tempête économique sévissait un peu partout sur la planète, une entreprise de Sherbrooke se retroussait les manches et entreprenait la construction d’une nouvelle usine. C’est ce qu’on appelle avancer à contre-courant. L’audace semble payer à Tekna Systèmes Plasma, qui inaugurait le mardi 26 janvier dernier sa filiale Tekna Matériaux Avancés au cœur du Technoparc de Sherbrooke, en présence de ses partenaires européens, de la communauté d’affaires de la région ainsi que des médias.

Comment l’équipe de Tekna Systèmes Plasma a-t-elle réussi à se démarquer et à investir malgré la conjoncture économique défavorable?

1-    L’innovation au cœur du développement : depuis ses tout débuts, ce spin off de l’Université de Sherbrooke a accordé une grande importance à la recherche et au développement. M. Daniel Delage, président du conseil d’administration de Tekna Systèmes Plasma et membre du groupe EFD Induction, partenaire européen de l’entreprise, a rappelé lors de la conférence de presse la curiosité et le scepticisme qui entourait la naissance de cette industrie. Son caractère innovateur a finalement eu raison des doutes émis à l’époque, et même encore aujourd’hui, lors de l’annonce de la construction d’une deuxième usine. D’ailleurs, M. Pierre Bélanger, directeur général de Sherbrooke Innopole, a souligné que Tekna Systèmes Plasma contribue au rayonnement de Sherbrooke comme ville d’innovation : « Nous avons ici une preuve du potentiel de nos entreprises innovantes et cela nous encourage à poursuivre nos efforts pour soutenir le développement économique dans la filière des micro-nanotechnologies. »

2-    Le soutien du gouvernement et des partenaires : En plus d’avoir obtenu l’appui des différents palliers gouvernementaux, Tekna Systèmes Plasma a su s’allier des partenaires influents de Norvège, plus précisément le groupe EFD Induction. Cette alliance favorisera le développement de marchés internationaux supplémentaires : l’entreprise sherbrookoise est maintenant un chef de file dans le domaine du plasma et des nanopoudres.

3-    Les finances et les emplois en croissance : Le projet représente un investissement de près de 5 millions de dollars qui permettra à l’entreprise de diversifier sa production de fabrication d’équipements et de systèmes intégrés plasma. Une dizaine de nouveaux emplois seront aussi créés dans la nouvelle usine. Le maire de Sherbrooke, M. Bernard Sévigny, a déclaré à ce propos que : « Plus que jamais, la Ville de Sherbrooke mise sur l’innovation, la mise en commun des compétences, des réseaux et des forces du milieu pour assurer sa croissance et son développement économique. Tekna nous offre aujourd’hui un bel exemple du potentiel formidable d’une telle attitude. »

4-    La production diversifiée : L’entreprise ne se limite pas à un seul secteur d’activité. En plus de travailler au développement de technologie plasma induit, Tekna Systèmes Plasma a développé une expertise en synthèse de nanomatériaux et de poudre sphérique par plasma. Ces produits ont des applications notamment en microélectronique, en biotechnologie, en métallurgie et dans le forage pétrolier.

5-    La collaboration des employés : M. Maher Boulos, président directeur général de Tekna Systèmes Plasma, attribue le succès de ce projet ambitieux à toute son équipe qui a permis la construction et l’inauguration de la nouvelle filiale de l’entreprise « dans un temps record ». S’il y a synergie entre les employés, la direction et les partenaires d’affaires, les projets entrepris ont selon lui nettement plus de chances de se concrétiser et surtout de générer des résultats au-delà des espérances.

Pour en savoir plus :

L’article de la Tribune

Retour au blogue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Trier les articles
Nouvelles
Nouvelles

Tekna annonce la création d’une coentreprise avec la Luxembourgeoise Aperam

Lire la nouvelle

Jardi, récipiendaire du prix Maurice-Pollack pour la gestion ethnoculturelle

Lire la nouvelle

Pollution lumineuse: un chercheur du Cégep de Sherbrooke récompensé par l’Acfas

Lire la nouvelle
+
Événements
Événements
+
Twitter
Twitter