Actualités

Blogue

Chloé Legris

7 octobre 2013

Le Mexique, un marché prometteur pour les technologies propres!

Auteur : Chloé Legris

J’ai pris part à la mission d’affaires qu’a organisée l’Ambassade du Canada au Mexique du 23 au 26 septembre 2013… et j’en reviens très optimiste! Il y a au Mexique de belles occasions d’affaires pour nos entreprises sherbrookoises.

Tout au long de la mission, j’ai noté une volonté des instances gouvernementales mexicaines, autant à l’échelon municipal que fédéral, à s’engager sur la voie du développement durable. Le Mexique recherche assurément des solutions à ses problèmes environnementaux. Les matières résiduelles ont été identifiées comme la priorité par les municipalités, suivies par le transport et l’énergie. L’eau potable est évidemment un enjeu majeur!

Déjà, plus de 250 municipalités ont commencé à faire l’inventaire de leurs émissions de gaz à effet de serre (GES) et développent un plan d’action, avec l’ICLEI – Local Governments for Sustainability.  Le gouvernement se montre très intéressé par les initiatives du Québec et de la Californie relativement au Western Climate Initiative (WCI). Et les industriels ressentent la pression d’une éventuelle application de la nouvelle réglementation sur les GES.

Tout ceci contribue à créer un terreau fertile pour l’économie verte. Il s’agit là d’une fenêtre intéressante pour les entreprises de Sherbrooke, qu’elles offrent des produits ou services visant la réduction de l’empreinte environnementale des États et villes mexicains et des grands émetteurs.

guadalajara

Le ministère de l’Énergie évalue actuellement la faisabilité de projets pilotes de cogénération à la biomasse et des projets pilotes sont en développement pour produire de l’énergie à partir des biogaz des sites d’enfouissement. Dans la province de Tabasco, où Pemex réalise une grande partie de l’extraction pétrolière, les enjeux liés au traitement des sols et à la protection des forêts sont regardés avec de plus en plus de sérieux. Guadalaraja, une ville de la taille de Montréal et de ses banlieues, présente un beau dynamisme et se veut de plus en plus innovante en matière de développement durable, notamment via l’organisme citoyen et d’affaires GDL2020.

Bref, le marché mexicain semble un marché prometteur pour les entreprises de la filière-clé des technologies propres de Sherbrooke. Au cours des prochains mois, des stratégies visant à faciliter le travail de nos entreprises sur ce territoire seront développées en collaboration avec l’Ambassade du Canada et le bureau du Québec  à Mexico. Si ce marché vous intéresse, n’hésitez pas à me contacter!

Chloé Legris
Directeurs – Développement des affaires, Technologies propres
clegris@sherbrooke-innopole.com
819 821-5577

Retour au blogue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Trier les articles
Nouvelles
Nouvelles

L’UdeS collabore à une étude visant à accélérer le dépistage de la COVID-19

Lire la nouvelle

UdeS : Nouvelle chaire de recherche industrielle sur les technologies acéricoles

Lire la nouvelle

Espace-inc au cœur du nouveau Consortium Territoires Entreprenants pour soutenir les startups à impact environnemental et social

Lire la nouvelle
+
Événements
Événements
+
Twitter
Twitter