Actualités

Blogue

10 Décembre 2014

L’intelligence d’affaires: une stratégie gagnante pour votre PME!

Auteur : Annie Poulin

« Il est temps que nous apprenions à chasser en meute! »

Que voulait dire Louis Côté, vice-doyen à la formation exécutive et directeur général du Centre Laurent Beaudoin lors du dernier déjeuner du GATE sur l’intelligence d’affaires?

Qu’il faut se coller davantage au modèle européen, notamment celui retrouvé dans les pays scandinaves, où 70 % des entreprises bénéficient de l’expertise d’affaires développée par les universités qui les entourent. Au Québec, c’est le cas pour seulement 7 % de nos entreprises, a souligné Daniel Chamberland-Tremblay, professeur à la Faculté d’administration.

Selon eux, il faut trouver un moyen pour que les entreprises québécoises se rapprochent des universités. Comment faire alors pour développer un outil prometteur qui servira non seulement au milieu universitaire, mais aussi aux entreprises qui se voient obligées de concurrencer à l’international?

Déjeuner du GATE

Pierre Bélanger, président de la Maison régionale de l’industrie, Louis Côté, directeur général du Centre Laurent Beaudoin, Josée Fortin, directrice générale de Sherbrooke Innopole, Daniel Chamberland-Tremblay, professeur à la Faculté d’administration de l’Université de Sherbrooke, et Claude Harvey, chargé de projet pour le créneau Accord de la Vallée des élastomères.

» Accédez à la présentation du Pôle d’intelligence d’entreprise

» Visionnez les photos du déjeuner du GATE

Plusieurs services pour augmenter votre niveau de concurrence mondiale

L’Université de Sherbrooke et le Centre Laurent Beaudoin de la Faculté d’administration proposent une nouvelle alternative à ce défi : le Pôle d’intelligence d’entreprise (PIE), un nouveau service offert dans le but d’accompagner les petites et moyennes entreprises québécoises dans leur développement d’affaires. Ce nouvel espace met à la disposition des entrepreneurs une équipe d’experts spécialisés en intelligence d’affaires.

Mais que veut-on dire par intelligence d’affaires? Plusieurs éléments en font partie qui sont autant de services offerts par le PIE :

1. L’intelligence de marché

L’analyse des tendances d’un marché ou d’une industrie est une tâche bien ardue pour qui ne connaît pas les tours et détours d’une étude spécialisée. Si c’est ce dont vous avez besoin, le Pôle d’intelligence d’entreprise créera pour votre utilisation personnelle une base de données simple d’utilisation qui cartographiera l’ensemble des informations recueillies pour une meilleure compréhension des résultats.

2. L’intelligence de l’innovation

L’intelligence d’affaires, c’est aussi tout ce qui touche à l’innovation. Comment établir une veille technologique pour mieux développer ses nouveaux produits? Le PIE offre aussi l’étalonnage compétitif et la comparaison des profils d’entreprises. Pour mieux démarquer son entreprise, il faut s’identifier et se positionner différemment de ses compétiteurs. Leur équipe d’experts peut analyser pour vous les forces et les faiblesses de vos compétiteurs tout en vous indiquant comment en tirer avantage!

3. L’intelligence financière

L’intelligence d’affaires soutient également le volet financier. Afin que votre entreprise soit compétitive tout en demeurant profitable, l’équipe du Centre Laurent Beaudoin peut aussi analyser vos données financières et vous indiquer de nouvelles mesures à prendre pour optimiser vos ressources.

4. L’intelligence compétitive

La concurrence à l’international offre aussi son lot de lois diverses à respecter. Si de nouvelles législations sont adoptées, pourquoi ne pas profiter d’un expert politologue pour comprendre l’impact d’une nouvelle réglementation sur le développement de vos produits ou de vos services offerts à l’étranger?

5. L’intelligence stratégique

Finalement, l’intelligence d’affaires ce n’est pas seulement des données quantitatives  ou qualitatives à analyser. C’est surtout une aide précieuse dans la prise de vos décisions stratégiques. Les données recueillies par les experts du PIE seront non seulement traitées et analysées, mais elles leur permettront également de développer des stratégies d’affaires personnalisées pour votre entreprise, et ce, autant pour les volets économie, politique, communication, environnement, financement, etc.

Est-ce que le PIE fonctionne vraiment?

Le créneau Accord de la Vallée des élastomères – qui regroupe des entreprises spécialisées dans l’utilisation du caoutchouc – a pu être témoin de l’efficacité du nouveau Pôle d’intelligence d’entreprise. Les 16 entreprises participantes du créneau ont pourtant des besoins différents les unes des autres. Comment alors développer un seul outil pour toutes les aider à leur façon? En déterminant un objectif commun, et dans leur cas : une mission commerciale au printemps 2015 dans le Mid-Ouest américain – le plus grand territoire commercial des élastomères en Amérique!

« Ça nous a permis d’arrêter de tourner en rond ! » nous partageait Claude Harvey, chargé de projets pour le créneau Accord. Chacune des entreprises a donc pu bénéficier d’un accompagnement différent (développement de marché, recherche de nouveaux partenaires d’affaires ou de fournisseurs, etc.) avec la même base de données commune à toutes!

Pas de doute, l’Université de Sherbrooke innove une fois de plus! Elle est la seule université du Québec à offrir ce type de service et, surtout, à lancer une telle invitation de travail conjoint aux entreprises. Le but? Rendre accessible aux entreprises leur banque d’informations et devenir un leader canadien dans l’intelligence d’affaires! Leader canadien? Et pourquoi pas mondial?

Ne manquez pas le prochain déjeuner du GATE : 6 février 2015!

Retour au blogue

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Trier les articles
Nouvelles
Nouvelles
+
Événements
Événements

Conférence | Santé et sécurité au travail : Stratégies gagnantes pour une SST modernisée et adaptée aux nouvelles réalités du monde du travail

Voir l'événement

Discussion | Net Zéro: le Canada est-il en voie d’atteindre les cibles GES de 2030?

Voir l'événement
+
Twitter
Twitter