Actualités

Blogue

2 juin 2010

L’informatique quantique bien servie à Sherbrooke

Auteur : Sherbrooke Innopole

En 2008, The Project on Emerging Nanotechnologies recensait plus de 500 produits de consommation fondés sur des nanotechnologies. 14 % de ces produits sont du secteur de l’électronique et de l’informatique, qui démontre déjà un fort potentiel d’applications.

Un des rêves caressés par plusieurs chercheurs dans le monde est de construire un ordinateur quantique, qui permettrait d’atteindre une puissance de calcul inimaginable et traiterait l’information beaucoup plus rapidement et de façon complètement révolutionnaire. Ce projet en fait rêver plus d’un à l’Université de Sherbrooke, qui a le privilège de voir des sommités mondiales et de jeunes chercheurs de talent y effectuer des percées notoires dans le domaine de l’informatique quantique…

Le premier bus quantique

Les recherches vont bon train à l’Université de Sherbrooke, où des chercheurs de disciplines aussi variées que la physique, l’informatique et le génie mettent leurs cerveaux en commun pour tenter de maîtriser les lois de la mécanique et de l’infiniment petit. Après la venue de Bertrand Reulet, une sommité dans le domaine, et la création de la Chaire de recherche en excellence du Canada sur le traitement de signaux quantiques, voilà qu’un des jeunes chercheurs de l’équipe, Alexandre Blais, décroche la prestigieuse bourse Steacie. Voir l’article complet ici.

« C’est un peu difficile de dire où l’informatique quantique va nous mener », dit celui qui, il y a 3 ans à peine, a mis au point le premier bus quantique, un élément important dans la conception d’un ordinateur quantique.  Malgré son jeune âge, le théoricien spécialiste de l’informatique quantique Alexandre Blais a déjà publié des articles dans les plus grandes revues scientifiques.

Un chercheur de renommée internationale à l’U de S

Bertrand Reulet est directeur de recherche au Centre national de la recherche scientifique en France et membre du Laboratoire de physique des solides de l’Université de Paris-Sud XI. Il s’installe à Sherbrooke ce mois-ci pour occuper ses nouvelles fonctions de professeur à l’Université de Sherbrooke.

Selon Luce Samoisette, rectrice de l’Université, « L’approche interdisciplinaire de Bertrand Reulet réunira des experts de la physique expérimentale et de la physique théorique. Il disposera de superbes installations de nanofabrication du domaine du génie. Grâce à lui, l’Université de Sherbrooke deviendra l’un des plus importants établissements en matière d’informatique quantique à l’échelle mondiale. Dans un milieu de recherche aussi enrichissant, ses travaux promettent d’être très productifs ».

Retour au blogue

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Trier les articles
Nouvelles
Nouvelles
+
Événements
Événements
+
Twitter
Twitter