Actualités

Blogue

27 novembre 2012

Les TIC, un moteur de l’innovation (pas juste une dépense!)

Auteur : Gordon Harling

Entreprise performante = entreprise innovante : l’équation ne fait plus aucun doute dans le monde concurrentiel d’aujourd’hui. La clé est donc de savoir quelles variables influencent positivement cette innovation… et de les additionner à son entreprise. Selon une récente enquête menée par le CEFRIO, on constate que plus une organisation fait une utilisation intensive des technologies de l’information et des communications (TIC), plus elle est innovante! Et c’est valable autant pour les innovations de produits, de procédés, de commercialisation ou organisationnelle.

Mais attention, il ne s’agit pas seulement d’investir dans de nouvelles technologies ou infrastructures. Car c’est surtout l’intensité de leur utilisation qui importe; bref, à quel point les employés font un usage accru des diverses technologies implantées (suites bureautiques, progiciels de gestion, intranet, outils de cyberconférence, plateforme de collaboration, logiciels de gestion de projets, réseaux sociaux, logiciels d’analyse Web, logiciels d’analyse prédictive, courriel, applications mobiles, etc.)

Et les effets de l’intensité TIC sont nombreux sur la quête de compétitivité des entreprises :

  • Les communications et les échanges d’information à l’interne comme à l’externe sont amplifiés – idées nouvelles, coordination facilitée
  • La taille des marchés s’accroît
  • Les contenus sont enrichis et diversifiés – information complémentaire en ligne, service électronique à distance, etc.
  • Effet significatif sur l’espace, le temps et la matérialité – les TIC permettent aux activités délocalisées de rester coordonnées avec les autres, d’avoir accès à l’information de façon instantanée et de soutenir les activités de production en mode continu

Évidemment, les TIC ne sont pas la seule variable qui favorise l’innovation dans une entreprise. L’étude du CEFRIO met en relief quatre autres facteurs qui influencent de façon positive l’intensité d’innovation :

  • Les modifications significatives à l’organisation – capacité à adapter les manières de fonctionner (centralisation/décentralisation, fournisseurs externes, travail à distance, etc.)
  • La présence d’équipes multidisciplinaires – rassembler des ressources de différents départements pour qu’elles travaillent ensemble
  • L’acquisition de nouvelles expertises – démarches faites pour obtenir de nouveaux savoir-faire et de nouvelles compétences
  • La culture d’expérimentation – encourager les idées créatrices individuelles, temps et financement donnés pour développer de nouvelles idées, reconnaissance pour les idées et les efforts individuels, etc.

Et vous, quelle place faites-vous aux TIC dans votre entreprise?

Accéder à l’enquête du CEFRIO Indice de l’innovation par les TIC

Retour au blogue

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Trier les articles
Nouvelles
Nouvelles

Soumettez votre candidature aux Prix Exportateurs Étoiles CQI – jusqu’au 15 avril

Lire la nouvelle

UdeS : 3,3 M$ à trois chaires de recherche du Canada, notamment en chimie verte et en génomique

Lire la nouvelle

Quantique : plus de 11 M$ en équipements de recherche de pointe à l’UdeS

Lire la nouvelle
+
Événements
Événements

Formation | Identifier, documenter et partager les connaissances dans l’organisation

Voir l'événement

Série de matinées-conférences | Faire face à l’incertitude économique dans le secteur manufacturier #3

Voir l'événement

Formation | Conduire un changement en organisation de manière humaine et efficace

Voir l'événement
+
Twitter

Le mandat de Sherbrooke Innopole se termine le 31 mars 2024. Communiquez avec Entreprendre Sherbrooke ou le Service du développement économique de la Ville de Sherbrooke pour la suite des services.

Merci à toutes les entreprises industrielles et technologiques sherbrookoises, ainsi qu’à tous nos partenaires pour la confiance accordée depuis 2009!