Actualités

Blogue

10 septembre 2010

Les Rendez-vous de l’énergie : imaginons le Québec sans pétrole

Auteur : Sherbrooke Innopole

COMMUNIQUÉ

Selon un sondage, les Québécois sont d’accord pour réduire notre dépendance au pétrole. Ils appuient l’automobile électrique, les transports publics, le train, l’éolien et un nouvel aménagement urbain.

Un grand débat public s’ouvre sur l’avenir énergétique du Québec

MONTRÉAL, le 9 septembre 2010 – Les citoyennes et citoyens québécois sont invités à une vaste consultation indépendante et non partisane sur la production et l’utilisation de l’énergie au Québec, en particulier sur les moyens de réduire notre dépendance au pétrole.

Planifiée depuis plus de deux ans, cette démarche est mise en oeuvre au moment même où la population québécoise s’interroge de plus en plus sur les enjeux énergétiques et cherche à se faire entendre sur des sujets qui la concerne directement.
Sous le thème « Imaginons le Québec sans pétrole », les Rendez-vous de l’énergie se déploieront dans toutes les régions du Québec, dès le 17 septembre 2010.

Organisés par le Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement du Québec (RNCREQ), en collaboration avec l’Institut du Nouveau Monde (INM), ils sont appuyés par une large coalition d’organismes de divers secteurs de la société.

« Les projets de production d’énergie ou de transport soulèvent de plus en plus de préoccupations, notamment parce qu’ils sont généralement traités individuellement, sans
perspective globale », affirme Philippe Bourke, directeur général du RNCREQ. « Le Québec est donc mûr pour une vaste consultation de son secteur énergétique pris dans son ensemble, ce qui implique non seulement un examen des filières de production mais aussi et surtout de nos modes de consommation, ajoute M. Bourke.

Les Rendez-vous de l’énergie constituent un forum grâce auquel les Québécois pourront prendre la mesure de l’ensemble des options qui s’offrent à eux. Nous pourrons ainsi faire des choix plus éclairés comme société. » Les Rendez-vous de l’énergie tenteront de répondre à cette question fondamentale : comment le Québec peut-il diminuer sa consommation de pétrole et accroître son indépendance énergétique tout en favorisant le développement économique et social harmonieux de son territoire ? Le
débat ne portera donc pas uniquement sur des choix de filières énergétiques.

La réflexion québécoise s’inscrit par ailleurs dans un débat mondial sur les difficultés économiques et sociales qu’impose la hausse de la demande et par des difficultés croissantes d’approvisionnement en pétrole. Les défis soulevés par les changements climatiques commandent eux aussi une réflexion en profondeur.

Sondage : les Québécois ouverts aux options

La démarche proposée comportera de l’information et des échanges qui déboucheront sur des propositions. La pertinence de ce processus est confirmée par les résultats d’un sondage CROP – Les Rendez-vous de l’énergie – L’actualité, publié aujourd’hui.

Les résultats du sondage, mené en ligne en juin dernier auprès de 1018 répondants, révèlent que l’immense majorité des Québécois reconnaît la nécessité de chercher des substituts au pétrole. Mais les trois quarts se sentent impuissants à résoudre le problème. Les deux tiers ne voient pas comment ils pourraient réduire leur consommation personnelle de pétrole, car ils estiment que l’usage de leur automobile est indispensable dans leur vie quotidienne.

Les solutions viendraient donc de la technologie et des investissements publics. La majorité des répondants se voit conduire une automobile hybride ou électrique dans dix ans. Les Québécois approuvent l’augmentation de l’offre de transport en commun y compris le train et le tramway, ils appuient le développement de l’énergie éolienne ainsi qu’un nouvel aménagement urbain qui favoriserait la réduction des déplacements en voiture en ville.

Le sondage CROP – Les Rendez-vous de l’énergie – L’actualité montre aussi que les Québécois ont besoin d’information sur les enjeux énergétiques. Seulement la moitié (54 %) sait que le Québec ne produit pas une goutte du pétrole qu’il consomme. Quelque 85 % pensent que le Québec n’est pas prêt à faire face à une pénurie. Le sondage indique que les Québécois sont réfractaires aux moyens qui nécessitent une ponction additionnelle dans leurs poches (taxes, péages). Leur opinion est par ailleurs plutôt partagée
quant à l’exploitation d’hydrocarbures au Québec. En effet en juin dernier, 52 % d’entre eux s’opposaient à l’exploitation de ressources pétrolières dans le Golfe Saint-Laurent et 58 % approuvaient l’exploitation des ressources gazières dans la vallée du Saint-Laurent. Cependant, seulement 8 % des Québécois étaient très favorables à l’installation d’un puits à moins d’un kilomètre de leur demeure et seulement 7 %, d’un gazoduc.

Grand public, experts et acteurs socioéconomiques

Une mobilisation visant à la fois le grand public et les agents socioéconomiques sera organisée cet automne sur le territoire des seize conseils régionaux de l’environnement (CRE) afin de partager les constats sur le profil de production et de consommation d’énergie des Québécois, et pour recueillir les propositions qui permettraient d’élaborer une stratégie gagnante pour le Québec.

Coordonnées par les CRE, en collaboration avec de nombreux partenaires en région, les activités seront ouvertes à tous les acteurs intéressés par la question énergétique et la réduction de la dépendance du Québec envers le pétrole. Le RNCREQ diffusera les résultats de cette consultation dans les médias ainsi qu’auprès des décideurs.

« Le virage que représente la réduction de la dépendance envers le pétrole n’est possible que s’il peut s’appuyer sur un fort appui de la population, observe Michel Venne, directeur général de l’INM. Pour cela, il faut d’abord informer les gens adéquatement. Cela est d’autant plus nécessaire que les résultats du sondage révèlent clairement que les Québécois ont besoin de mieux comprendre les enjeux énergétiques. C’est pourquoi la consultation proposée dans le cadre des Rendez-vous de l’énergie est si importante : pour permettre à la société québécoise de dialoguer ouvertement et franchement des ressources énergétiques québécoises. »

Afin de préparer et de valider les contenus qui seront utilisés tout au long des Rendez-vous de l’énergie lors des activités de mobilisation et de consultation, un comité scientifique a été mis sur pied. Il réunit Corinne Gendron, professeure au Département de stratégie, responsabilité sociale et environnementale de l’UQAM et titulaire de la Chaire de responsabilité sociale et développement durable de l’UQAM, Florence Junca-Adenot, professeure associée au Département d’études urbaines et touristiques à l’École des sciences de la gestion de l’UQAM et directrice du Forum Urba 2015, ainsi que Pierre-Olivier Pineau, professeur agrégé aux HEC, spécialiste en politiques énergétiques.

En outre, un groupe de référence réunissant une cinquantaine d’acteurs socioéconomique a été mis à contribution pour assurer la plus grande
rigueur possible à la démarche. Le Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement du Québec (RNCREQ) est un réseau d’acteurs fortement enracinés dans l’ensemble du territoire québécois. Cela lui confère une vision unique qui prend appui sur les forces et les particularités de chaque région, qu’il s’agisse des enjeux urbains ou ruraux. Le RNCREQ est la seule organisation qui peut offrir cette perspective environnementale à l’échelle du Québec.

L’Institut du Nouveau Monde est une organisation non partisane dont la mission est d’encourager la participation citoyenne et de renouveler les idées au Québec. L’action de l’INM a pour effet d’encourager la participation citoyenne et de contribuer au développement des compétences civiques, au renforcement du lien social de même qu’à la valorisation des institutions démocratiques.

Les Rendez-vous de l’énergie sont rendus possibles grâce à la contribution financière principale du ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, du Fonds vert, au soutien du Centre québécois d’actions sur les changements climatiques et d’un collectif d’organisations de divers secteurs.

Pour plus d’information et pour consulter la programmation des activités, consultez le site
internet des Rendez-vous de l’énergie : www.rdvenergie.qc.ca.

-30-

Source : Rendez-vous de l’énergie
Renseignements : Roch Bilodeau
1 866 618-7537

Retour au blogue

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Trier les articles
Nouvelles
Nouvelles
+
Événements
Événements
+
Twitter
Twitter