Actualités

Blogue

Financement d'entreprise

25 septembre 2023

Leader du financement non traditionnel, Sherbrooke Innopole propulse les entreprises technologiques

Auteur : Sherbrooke Innopole


Article paru dans le Magazine Affaires de La Tribune : Volume 1, Numéro 3  – Automne 2023


De l’idée à la commercialisation, c’est tout un parcours qui attend nombre d’entrepreneurs. À Sherbrooke, ils peuvent compter sur un accompagnement personnalisé et une grande proactivité, des balbutiements de l’entreprise à son essor.

Du manufacturier au secteur technologique

Dans les années 2000, après la fermeture de plusieurs usines, Sherbrooke revoyait sa vision et ses interventions pour diversifier son économie. « Notre joyau, c’est l’Université de Sherbrooke, principalement sa capacité de transfert technologique. On parle d’en moyenne une invention sur deux réalisées dans les murs de l’université qui fait l’objet d’une valorisation commerciale. C’est la 2e meilleure performance au pays, la moyenne canadienne étant de 15 % », indique Nathalie Saint-Pierre, directrice, Services aux entreprises – Financement chez Sherbrooke Innopole.

Il devenait donc logique pour la Ville de miser sur l’innovation et le secteur technologique, d’où la création en 2010 des filières-clés que sont aujourd’hui Industrie manufacturière et fabrication de pointe, Technologies quantiques et de l’information, Technologies propres, Sciences de la vie et Micro-nanotechnologies. Depuis cet important virage économique, ce sont près de 200 entreprises et plus de 9000 emplois de qualité qui ont été créés au net, à travers ces filières, à Sherbrooke.

L’importance d’investir tôt

Sherbrooke Innopole a d’abord adapté ses outils de financement pour mieux refléter la réalité des entreprises technologiques, puis a diversifié ses fonds afin qu’ils assurent un continuum d’investissement, de l’amorçage à la croissance.

« Nous nous sommes basés sur une importante étude* où l’on compare les plus importantes entreprises technologiques au Canada à leurs équivalents américains. Peu importe leur stade de développement, ces dernières étaient toutes de plus grande taille que les entreprises canadiennes. Comment expliquer cet écart ? Les trois à cinq premières années d’existence d’une entreprise technologique sont déterminantes. Aux États-Unis, on investit plus tôt, plus souvent et de façon plus importante durant cette période », explique Mme Saint-Pierre.

C’est donc dans cet esprit que Sherbrooke Innopole a développé son offre de financement. « Nous sommes très peu de villes au Québec, voire au Canada, à avoir cette approche novatrice. Et on cherche toujours à innover. Nous avons lancé en 2022 la bourse Amorçage pour les étudiants universitaires de 2e et de 3e cycles de Sherbrooke, laquelle sera bonifiée cette année. Notre but est d’être en avant du train. Plus on est proactif, plus on a le temps de réagir et trouver des solutions lorsque des enjeux se présentent. »

Investir plus tôt permet à l’entrepreneur d’avoir un accès rapide à du capital, mais aussi à l’équipe de Sherbrooke Innopole de mieux l’accompagner. « Il ne suffit pas d’avoir un produit révolutionnaire, il faut avoir la capacité financière de le commercialiser. Plusieurs habiletés s’acquièrent avec l’expérience, et plus nous intervenons rapidement, plus nous pouvons façonner l’apprentissage de l’entrepreneur. »

Le premier partenaire pour lever des capitaux

L’accompagnement personnalisé et proactif de l’équipe de Sherbrooke Innopole est aussi un atout pour l’accès à d’autres capitaux. « Notre capital provient de la Ville de Sherbrooke et est limité. Nous investissons très judicieusement : le dossier est analysé sous toutes ses coutures, puis soumis au comité d’investissement; des suivis trimestriels sont ensuite prévus, lesquels permettent à la fois de veiller sur nos investissements et d’accompagner l’entrepreneur dans les prochaines étapes du développement de son entreprise. »

Par son expertise, Sherbrooke Innopole est une bougie d’allumage. « Nos partenaires financiers savent que si nous investissons, c’est qu’il y a du potentiel. On sert ainsi de levier. » Les vingt-cinq entreprises qui composent son portefeuille génèrent ensemble un chiffre d’affaires de 15M $ et contribuent pour 42M $ au PIB régional. Certaines d’entre elles auront aussi contribué à aider les entrepreneurs émergeants du pôle du savoir et à faire rayonner Sherbrooke à travers le monde; pensons à E2 Métrix, Technologies Numétrix, Immugenia, Oneka Technologies, Energie Solutions Air et Imeka Solutions.

Cliquez ici pour en savoir plus sur les fonds d’investissement de Sherbrooke Innopole.

*Institut CD Howe, Commentaire no.645, The missing ingredient: Solving Canada’s shortcomings in growing large firms and increasing productivity, Charles Plant, Août 2023.

Retour au blogue

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Trier les articles
Nouvelles
Nouvelles

Soumettez votre candidature aux Prix Exportateurs Étoiles CQI – jusqu’au 15 avril

Lire la nouvelle

UdeS : 3,3 M$ à trois chaires de recherche du Canada, notamment en chimie verte et en génomique

Lire la nouvelle

Quantique : plus de 11 M$ en équipements de recherche de pointe à l’UdeS

Lire la nouvelle
+
Événements
Événements

Atelier 4/4 | Travailleurs étrangers temporaires : Le CAQ travailleur de nouvelle génération

Voir l'événement
+
Twitter

Le mandat de Sherbrooke Innopole se termine le 31 mars 2024. Communiquez avec Entreprendre Sherbrooke ou le Service du développement économique de la Ville de Sherbrooke pour la suite des services.

Merci à toutes les entreprises industrielles et technologiques sherbrookoises, ainsi qu’à tous nos partenaires pour la confiance accordée depuis 2009!