Actualités

Blogue

Design thinking

13 décembre 2019

Le design thinking en 4 étapes

Auteur : Florence Béland

Vous désirez penser un nouveau produit, créer un service, innover ou encore sortir des sentiers battus? Le design thinking pourrait répondre parfaitement à vos besoins!

Le design thinking est un processus de résolution de problèmes s’effectuant avec une équipe diversifiée qui se concentre sur un objectif commun. Il s’agit d’une méthode de gestion de l’innovation centrée sur l’humain. Ce procédé, axé sur l’intelligence collective, est très connu aux États-Unis et s’intègre tranquillement au Québec. Bien exécuté, le design thinking peut mener à solutionner d’épineux problèmes ou encore à déceler les failles où l’on ne croyait pas en trouver.

Avant de débuter les 4 étapes, il est important de saisir que le design thinking nécessite de la vision, de la compréhension, de la clarté et de l’agilité. C’est-à-dire qu’il faut être, d’abord et avant tout, à l’aise avec l’incertitude et l’inconnu puis savoir faire preuve d’empathie.

Ces étapes sont tirées de la méthode présentée par Annie Gauthier M.Ed., CRHA, chez LEADEO, conférencière au déjeuner du GATE du 6 décembre 2019, à Sherbrooke.

Annie Gauthier, LEADEO

Prêt? Alors c’est parti!

Étape 1 : Clarification

Synonyme d’écoute, de découverte et d’apprentissage, l’étape de la clarification ne doit pas s’effectuer à la légère. Il est question de voir de qui et de quoi on parle, et ce, en profondeur. Vous devez sonder directement les clients, aller à leur rencontre et apprendre à réellement les connaître. En bon français  : « get out of the building! » On ne cherche pas ici à savoir ce qu’ils pensent de vous, mais bien à comprendre leurs besoins et leurs irritants. Il s’agit d’une nuance importante qui permet de mieux cerner les zones aveugles.

Méfiez-vous! Si vous affirmez connaître vos clients avant même de commencer, vous n’êtes pas dans le bon état d’esprit. Vous devez faire preuve d’humilité et agir comme si vous n’en saviez rien, afin de réellement découvrir ce dont vous avez besoin. Vous pouvez réaliser cette étape au travers de personas, d’entrevues, de mapping d’expérience ou de plusieurs autres manières.

Notez bien : ce n’est pas la quantité, mais bien la qualité des personnes interrogées qui vous donnera l’heure juste.

Étape 2 : Idéation

Regroupez vos ingénieurs, vos communicologues, vos artistes et tous ceux avec qui vous voudrez briser les îlots de pensée, puis former votre groupe d’esprits hétéroclites et ouverts!

Diversité, créativité et perspectives sont les de cette étape. Ici, on génère des idées et on les laisse d’abord diverger avant de finalement les faire converger. En premier lieu, on s’abandonne à croire que tout est possible, puis on s’évertue à cerner nos besoins.

Ensuite, c’est l’heure de « prototyper ». On convertit les idées abstraites en conceptions concrètes. On peut accomplir cette étape au travers de storytelling, de matérialisation 3D, de vidéos, de mock-up et autres solutions pratiques.

Notez bien : il est très important de ne pas rassembler le même type de personnes. Osez briser les groupes; c’est le secret!

Étape 3 : Expérimentation

Le mot ici : Humilité. Eh oui! Sans surprises, lorsqu’il est l’heure d’essayer l’idée retenue à l’étape 2, il faut être prêt à échouer.

Cependant, le design thinking permet d’échouer à moindre coût, ce qui est un avantage non négligeable, car si vous vous méprenez, vous le saurez très rapidement. Il est également possible de retourner facilement aux étapes précédentes et de recommencer pour arriver à vos fins. Se promener d’une étape à l’autre, puis revenir en arrière n’est pas signe d’échec, bien au contraire.

Notez bien : à cette étape, on se lance tête première dans l’essai-erreur, en toute modestie! 

Étape 4 : Implantation

Une fois la bonne idée sélectionnée, testée et approuvée, le moment tant attendu de l’implantation arrive. Votre mot-clé : l’aboutissement.

Vos esprits mis en commun et votre empathie profonde ont porté leurs fruits!

Attention! Vouloir aller trop vite dans ce processus peut malheureusement mener à son échec. Prenez le temps de bien comprendre et connaître le design thinking, puis… plongez dans l’aventure!

Le design thinking vous intéresse ? Vous désirez en savoir plus ? Pour vous inspirer davantage, voici un exemple concret de design thinking

Vous avez des questions avant de vous lancer dans le design thinking? vous pouvez contacter Michel Rousseau, conseiller, Services aux entreprises – Démarrage chez Sherbrooke Innopole.

Retour au blogue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Trier les articles
Nouvelles
Nouvelles

Neptune commercialisera des désinfectants pour les mains naturels approuvés par Santé Canada

Lire la nouvelle
+
Événements
Événements

Formation en ligne | La gestion des RH à l’ère de la pandémie – 2e volet

Voir l'événement
+
Twitter
Twitter