Actualités

Blogue

Geneviève St-Denis

30 juin 2015

Entrepreneuriat: des Estriens se prononcent!

Auteur : Geneviève St-Denis

Est-ce que la région de domicile des entrepreneurs influence leurs motivations et leurs actions? La Fondation de l’entrepreneurship s’est penchée sur cette question en menant son enquête annuelle : l’Indice entrepreneurial québécois 2015.

Indice entrepreneurial québécois

Mentionnons d’abord que le taux d’intentions entrepreneuriales est passé de 19,1 % en 2014 à 20,1 % en 2015, un résultat porteur d’espoir.

Indice entrepreneurial québécoisL’enquête révèle que l’entrepreneuriat est en santé autant en milieu rural qu’en milieu urbain. La création et le développement d’entreprises suscitent de l’intérêt aux quatre coins du Québec.

Pour la première fois, la Fondation de l’entrepreneurship s’est intéressée aux antécédents entrepreneuriaux dans les familles des répondants. Il en ressort que le taux d’intentions est presque le double pour les individus issus d’une famille du milieu des affaires.

On apprend également qu’une majorité de Québécois veulent entreprendre dans leur région de domicile.

Quelles sont les principales motivations de la majorité des répondants québécois qui veulent se lancer en affaires? Le désir d’accomplissement personnel, la réalisation d’un rêve et le besoin d’indépendance.

Qu’en pensent les Estriens?

Cette enquête fait ressortir quelques faits qui concernent plus particulièrement certaines régions du Québec. Voici des spécificités mentionnées pour l’Estrie :

  • Il est important qu’un entrepreneur ait un sentiment d’efficacité personnelle quand il est temps de démarrer un projet entrepreneurial. Sur l’ensemble des répondants, les perceptions à l’égard de leurs capacités et compétences atteignent des valeurs maximales en Estrie (42,5 %). Les Estriens ont donc confiance en eux 🙂
  • Les types d’aides demandés sont variés selon les régions. En Estrie, plus de 30 % des répondants mentionnent que c’est la formation et l’information qu’ils recherchent le plus auprès des organismes gouvernementaux.
  • Les réseaux d’entrepreneurs représentent une ressource très demandée en Estrie (plus de 20 %). À Sherbrooke, le buzz autour de l’incubateur Espace-Inc et de la Maison de l’entrepreneur, jumelé à l’initiative Entreprendre Sherbrooke, sont assurément liés à ce besoin.
  • Bien sûr, être travailleur autonome demeure un grand défi. L’insécurité est un désavantage mentionné par toutes les régions notamment en Estrie (66,4 %). Mais ce n’est pas suffisant pour décourager les répondants ayant l’intention de se lancer en affaires puisque 72 % d’entre eux considèrent que le fait de travailler à son compte ou d’avoir sa propre entreprise est un choix optimal de carrière.
  • Les Estriens reconnaissent également que les efforts doivent être récompensés en affirmant, à 82,8 %, que l’enrichissement est sain!

La Fondation de l’entrepreneurship conclut cette étude en affirmant que les résultats démontrent bien que toutes les régions ont le pouvoir de contribuer à un Québec plus prospère!

Pour en savoir davantage sur l’Indice entrepreneurial québécois 2015, consultez http://www.entrepreneurship.qc.ca/indice2015.

Retour au blogue

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Trier les articles
Nouvelles
Nouvelles

Une technologie qui détecte précisément les maladies cardiaques; un étudiant de l’UdeS remporte le Prix Mitacs

Lire la nouvelle

L’équipe de Sherbrooke Innopole reçoit deux plaques symboliques pour son travail

Lire la nouvelle

Le Groupe TERA installe des capteurs de qualité de l’air en association avec la STS

Lire la nouvelle
+
Événements
Événements
+
Twitter
Twitter