Actualités

Blogue

Profil d'entreprise

21 janvier 2016

Charles River Sherbrooke – L’ADN innovant // Profil d’entreprise

Auteur : Josiane Guay

Chaque mois, découvrez le profil d’une entreprise de Sherbrooke…

Profil d'entreprise Sherbrooke InnopoleLaboratoires Charles River – Sherbrooke

Évaluation de l’innocuité de nouveaux médicaments et service de découverte de médicaments

  • Création : 1947, depuis 2008 à Sherbrooke
  • Nombre d’employés : 110
  • Marchés cibles : Pharmaceutique // Biotechnologies // Technologies médicales

______________________________________________________________________________

Le site sherbrookois de Charles River Laboratories (CRL) est une PME dans une multinationale… avec des avantages des deux côtés de la médaille! Avec 110 employés et une direction locale, l’entreprise de Sherbrooke est agile et innovante, tout en pouvant compter sur les ressources d’un réseau mondial.

Charles River Laboratories - Sherbrooke« C’est une situation enviable qui s’avère une valeur ajoutée pour nos clients : ça nous permet de combler à la fois les besoins en recherche préclinique et découverte de médicaments de petites entreprises en biotechnologies et ceux des plus gros joueurs, qui peuvent nécessiter des expertises et des équipements pointus auxquels nous pouvons accéder à l’intérieur du groupe », fait valoir Michael Broadhurst, qui a dirigé le site Services précliniques de CRL à Sherbrooke pendant sept ans.

Charles River Laboratories, c’est en effet 8000 employés et plus de 50 sites dans 17 pays à travers le monde. Avec 86 000 pi2 sur deux étages, Sherbrooke dispose d’installations parmi les plus modernes, souligne M. Broadhurst, qui a récemment pris la direction du nouveau site de Shrewsbury, près de Boston.

Le site sherbrookois a d’ailleurs récemment converti certains de ses bureaux en laboratoires, pour répondre à la demande. Dix laboratoires supplémentaires ont ainsi été créés en juin dernier, pour maintenant en totaliser 39. « Tous ces nouveaux laboratoires étaient destinés à des clients avant même leur ouverture. Cette expansion concrétise la reprise qu’on décèle depuis cinq trimestres dans l’industrie pharmaceutique des deux côtés de l’Atlantique. »

Au-delà de ses infrastructures, Charles River Sherbrooke se démarque par son sens aiguisé de l’innovation et de l’amélioration continue. « Nous sommes un incubateur de nouvelles, et de meilleures pratiques! Comme PME, nous sommes plus alertes et plus flexibles pour améliorer les équipements et raffiner les procédés, par exemple. Et nos innovations sont ensuite souvent exportées à travers le groupe. »

Une synergie unique

Implantée dans le Parc scientifique de Sherbrooke depuis 2008, Charles River y bénéficie d’une avantageuse proximité avec de nombreux acteurs de l’écosystème des sciences de la vie, dont le Centre d’imagerie moléculaire de Sherbrooke (CIMS) et le Centre de recherche du Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CRCHUS) voisins.

« Nous avons conclu une entente exclusive avec le Centre d’imagerie moléculaire, qui permet de bonifier nos services en toxicologie. Les équipements à la fine pointe auxquels nous avons accès nous fournissent de précieuses données issues de l’imagerie par résonance magnétique (IRM), de la tomographie par émission de positrons (TEP) ou encore de la tomodensitométrie (CT-scan) afin de mieux comprendre les réactions du corps par rapport aux médicaments en développement. »

Il s’agit là d’un partenariat unique en Amérique du Nord dans la grande famille Charles River : le service d’imagerie du groupe, destiné principalement à la découverte de médicaments, est en effet basé en Finlande. À plus long terme, cette collaboration 100 % sherbrookoise pourrait s’ouvrir aux demandes d’autres sites nord-américains de Charles River, laisse entrevoir Michael Broadhurst.

Une main-d’œuvre réputée

Parmi les forces distinctives du site de Sherbrooke, M. Broadhurst mentionne également la main-d’œuvre qualifiée – un atout d’ailleurs reconnu par la maison-mère de CRL, souligne-t-il. On retrouve notamment dans son équipe une vingtaine de scientifiques et près de 70 techniciens de laboratoire et en santé animale.

Charles River Laboratories - Sherbrooke

Charles River Sherbrooke s’enorgueillit aussi d’un faible taux de roulement de personnel. Et lorsque l’entreprise est en mode recrutement – comme récemment, alors qu’elle a créé cinq nouveaux postes –, elle peut compter sur un important bassin d’étudiants et de diplômés scientifiques et techniques de haut niveau provenant des nombreux cégeps et universités que compte Sherbrooke.

L’entreprise accueille d’ailleurs à l’année des stagiaires en Techniques de santé animale et Techniques de laboratoire, principalement du Cégep de Sherbrooke.

Un horizon dégagé à moyen terme

Après plusieurs années de turbulences à la suite de la crise économique de 2008, l’industrie pharmaceutique reprend de la vigueur, constate Michael Broadhurst. « Les investissements et les demandes de brevet se multiplient dans le secteur des biotechnologies. Du côté des entreprises pharmaceutiques, la vague de fusions et d’acquisitions ralentit, les entreprises qui en sont issues se stabilisent et recommencent à investir en recherche, en suivant la tendance lourde de sous-traiter à l’externe ces activités. Ce nouveau modèle entraîne une hausse de la demande pour des études de toxicologie et de sécurité, notre principale activité. »

Si la relance se poursuit tel qu’il le pressent, une nouvelle phase d’expansion pourrait être envisagée chez Charles River Sherbrooke : « Après avoir agrandi de l’intérieur, la prochaine étape, à moyen terme, pourra être d’augmenter le nombre de pieds carrés de nos installations avec la construction d’un nouveau bâtiment. »

Pour traverser le contexte orageux alors qu’il venait d’ouvrir ses portes, le site sherbrookois a vite misé sur son efficacité dans la conduite des études, sa propension à l’innovation et la diversification de ses activités.

Depuis 2010, Charles River Sherbrooke offre en ce sens un nouveau service de découverte de médicaments, en amont des études précliniques. Selon les mandats, l’équipe sherbrookoise travaille à la recherche de nouveaux ingrédients actifs qui pourraient éventuellement passer à l’étape préclinique suivante. Elle peut également analyser les propriétés pharmacologiques de composés novateurs identifiés par ses clients. « Cette nouvelle sphère d’investigation représente aujourd’hui 20 % de nos activités. »

Les services d’évaluation toxicologique et de découverte de médicament de Charles River Laboratories à Sherbrooke sont utilisés par de nombreux leaders de l’industrie pharmaceutique et des biotechnologies.

Charles River Laboratories

Avec une présence mondiale, CRL est lui-même un chef de file dans la découverte et le développement de nouveaux médicaments. À preuve : 50 % des médicaments actuellement sur le marché sont passés par un des laboratoires de Charles River Laboratories!

Il faut dire que la multinationale s’active dans un vaste éventail de domaines thérapeutiques : cardiovasculaire, ophtalmologie, système nerveux central, maladies respiratoires, inflammation, maladies métaboliques, maladies musculo-squelettiques et oncologie.

Les fruits des recherches effectuées à Sherbrooke se destinent majoritairement au marché américain – à 70 % –, puis aux filiales canadiennes de multinationales à hauteur de 20 %. Une minorité seulement de contrats provient d’ailleurs à l’international.

Des règles strictes

Comme toutes les entreprises menant des évaluations précliniques in vivo sur la toxicité et l’efficacité d’un candidat médicament, Charles River Sherbrooke respectent des normes très élevées. Les laboratoires sont en ce sens agréés par l’Association pour l’évaluation et l’accréditation des soins aux animaux de laboratoire (AAALAC) et par le Conseil canadien de protection des animaux (CCPA) relativement au bien-être des animaux.

Sur une base volontaire, la direction a également créé un comité lié à l’American Association for Laboratory Animal Science (IACUC Central). Composé de représentants à l’interne et à l’externe, il étudie chaque protocole de recherche et évalue les soins aux animaux.

Les installations sont également inspectées et approuvées par Santé Canada, l’américaine Food and Drug Administration (FDA) et l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) en ce qui a trait aux « bonnes pratiques de laboratoire » (BPL).

______________________________________________________________________________

Charles River Laboratories

 

 

 

1580, rue Ida-Métivier, Sherbrooke (Québec) J1E 0B5 Canada
+1 819 346-8200

www.criver.com

Twitter@CRiverLabs

FacebookCharles River Labs

LinkedInCharles River Laboratories

YouTubeCharles River Labs

Crédits photo : Sherbrooke Innopole et Charles River Laboratories

– – – – – – –

Profil d'entreprise
Cliquez ici pour lire d’autres Profils d’entreprise

 

Retour au blogue

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Trier les articles
Nouvelles
Nouvelles
+
Événements
Événements

Conférence | Santé et sécurité au travail : Stratégies gagnantes pour une SST modernisée et adaptée aux nouvelles réalités du monde du travail

Voir l'événement

Discussion | Net Zéro: le Canada est-il en voie d’atteindre les cibles GES de 2030?

Voir l'événement
+
Twitter
Twitter