Actualités

Blogue

28 janvier 2013

Cette semaine, je visite… IMEKA

Auteur : Josée Blanchard

C’est toujours agréable de voir de jeunes promoteurs de Sherbrooke qui ont la tête pleine d’idées et le goût d’entreprendre. C’est encore mieux quand ces jeunes sont entourés d’experts et qu’ils ont un projet sérieux et bien structuré qui plait aux partenaires financiers.

C’est le cas pour Jean-René Bélanger, Maxime Descôteaux, Pierre-Marc Jodoin et Félix C. Morency qui ont fondé l’entreprise IMEKA.

team_585

L’équipe d’IMEKA: Jean-René Bélanger, président et analyste d’affaires, Maxime Descôteaux, conseiller scientifique et cofondateur, Félix C. Morency, analyste R&D,
et Pierre-Marc Jodoin, conseiller scientifique et cofondateur

Par le biais de Jean-René, l’entreprise fait partie de l’Accélérateur de création d’entreprises technologiques (ACET) de l’Université de Sherbrooke, tandis que Maxime et Pierre-Marc sont tous deux professeurs à la Faculté des sciences de l’Université de Sherbrooke. Félix, quant à lui, est professionnel de recherche au  Centre de recherche clinique Etienne-Le Bel (CRCELB) du CHUS.

Des analyses sur demande

Le projet d’Imeka a débuté en 2009 par des demandes en imagerie médicale formulées par les chercheurs du CRCELB. Ils ont alors exprimé à Pierre-Marc et Maxime leur urgent besoin d’un logiciel permettant le traitement, l’analyse et la visualisation d’images de façon plus efficace et mieux adaptée que les logiciels courants. De ces demandes a émergé en mai 2011 la plateforme d’analyse et de visualisation d’images (PAVI) du CHUS. Ce service joue à l’interne le rôle qu’Imeka s’apprête à effectuer dans son entreprise auprès des chercheurs de partout dans le monde.

mesh_350En parallèle aux services de traitement d’images, Imeka développe une série d’outils logiciels, nommée MICA (pour Medical Imaging Clinical Assistant), qui est une révolution dans ce segment de marché, pour le commercialiser d’ici mai 2013. L’intérêt de l’offre de services et du logiciel MICA repose sur deux aspects fondamentaux : permettre aux chercheurs de réduire les temps d’analyse et augmenter leur efficacité en recherche.

Quelques exemples!

En tant que chercheur, ça vous dirait d’économiser temps et argent pour vos recherches? C’est exactement ce qu’Imeka propose. Par exemple, leur logiciel permet de compter les cellules. Ça semble peut-être enfantin, mais même aujourd’hui, une grande partie de ce travail est fait manuellement par des stagiaires. Un projet qui durait 15 semaines et qui coûtait 6000$ peut être réalisé en à peine une semaine pour la moitié du prix grâce à Imeka.

Un investissement pour la région

sherbrooke_innopole_585

Pierre Bélanger, directeur général de Sherbrooke Innopole, Jean-René Bélanger, président d’IMEKA, Marie-France Audet, directeur des services financiers chez Sherbrooke Innopole, et Josée Blanchard, directeur – Développement des affaires de la filières-clé Sciences de la vie chez Sherbrooke Innopole

Sherbrooke Innopole a investi dans ce projet, car nous croyons à son potentiel commercial et parce que nous souhaitions que cette belle entreprise s’établisse à Sherbrooke.

Si vous êtes vous-même un jeune entrepreneur avec de bonnes idées en tête, je vous invite à consulter le site web Entreprendre Sherbrooke, vous y trouverez une mine d’information pour vous aider à analyser votre idée et vous amener sur la voie de la concrétisation de votre rêve!

Josée

P.S. La semaine prochaine, je retrace le « parcours du combattant » des médicaments et technologies médicales qui souhaitent être commercialisés…

Retour au blogue

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Trier les articles
Nouvelles
Nouvelles
+
Événements
Événements

Conférence | Santé et sécurité au travail : Stratégies gagnantes pour une SST modernisée et adaptée aux nouvelles réalités du monde du travail

Voir l'événement

Discussion | Net Zéro: le Canada est-il en voie d’atteindre les cibles GES de 2030?

Voir l'événement
+
Twitter
Twitter