Actualités

Blogue

Josée Blanchard

3 juin 2013

Cette semaine, je visite… DIEX

Auteur : Josée Blanchard

si-diex3Quand j’ai rencontré Madame Talbot il y a deux ans, j’ai tout de suite été charmée par son dynamisme et son intensité… c’est une personne qui va droit au but et j’aime ça. Disons que le « Madame Talbot » a pris le bord assez vite et je l’ai appelée Suzie.

Fondée en 2006, DIEX Recherche est une entreprise de recherche clinique qui offre, en étroite collaboration avec ses partenaires de l’industrie pharmaceutique et biotechnologique, des essais cliniques de phase I à IV. Ses divers champs thérapeutiques incluent notamment la santé de la femme, la fibromyalgie, le psoriasis, la dépression majeure, la maladie d’Alzheimer, la cessation de tabagisme, les allergies à la poussière et bien plus encore. La santé et le bien‐être des participants à la recherche sont le cœur et le moteur de leur travail quotidien.

 À la vitesse de l’éclair

Suzie est infirmière et a été à l’emploi de Novabyss pendant plusieurs années. Lorsque qu’elle a appris que l’entreprise avait décidé de fermer ses portes avec plusieurs études cliniques en cours, elle a décidé de passer à l’action. Suzie ne voulait pas laisser tomber les patients et elle a décidé de reprendre l’entreprise en main avec son associé Jean-François Lessard. Tout s’est enchaîné très rapidement… Et quand je dis rapidement, ce n’est pas une figure de style! Tout a été fait en moins de 24 heures! Littéralement du jour au lendemain, elle était devenue chef d’entreprise!

Un modèle différent

DIEX Recherche n’est pas un site comme les autres. Elle se différencie par son modèle d’affaires assez unique et apprécié des médecins collaborateurs. En effet, DIEX prend tout le côté administratif en charge et les médecins n’ont qu’à se concentrer sur le choix des études qui les intéressent et leurs suivis de patients. Ils font donc ce qu’ils aiment et sont beaucoup plus enclins à participer à des études de cette façon.

Une première canadienne

DIEX Recherche est le premier centre de recherche au Canada à avoir obtenu un agrément décerné par le comité de l’Association for the Accreditation of Human Research Protection Programs (AAHRPP) pour avoir rehaussé ses modes opératoires normalisés bien au‐delà des exigences gouvernementales et de l’industrie. Cet organisme international veille à la  protection des droits, du bien‐être et de la santé des participants. On peut donc se sentir encore plus en confiance quand on participe à une étude chez eux.

La recherche clinique en vitrine

À Sherbrooke il existe trois autres centres de recherche clinique : Q&T Recherche, le Centre de recherche clinique Étienne LeBel et le Centre de recherche sur le vieillissement. Deux entreprises privées et deux centres de recherche institutionnels qui ont uni leurs forces afin de démystifier la recherche clinique et de donner une meilleure visibilité aux atouts de notre région. Ils ont lancé ensemble le portail web suivant : recherche‐clinique‐sherbrooke.com. Ce portail servira de « vitrine » internet aux projets de recherche clinique disponibles dans la région, particulièrement dans le domaine biopharmaceutique. Ce projet a pu voir le jour grâce à l’appui du créneau d’excellence Biotech Santé du programme ACCORD du Ministère des Finances et de l’Économie, de Sherbrooke Innopole et de quelques autres partenaires privés.

Une tête d’affiche

Pour terminer, vous connaissez peut-être déjà Suzie… Elle a été l’une de nos ambassadrices lors de notre première campagne Entreprendre en 2011. Son visage s’est promené sur les autobus de la ville pendant quelques mois… Elle n’avait pas lu les petits caractères au bas de son contrat!

Merci pour tout Suzie et bonne chance pour la suite!

Josée

 P.S. La semaine prochaine, je visite Physipro, qui fabrique des équipements adaptés…

Retour au blogue

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Trier les articles
Nouvelles
Nouvelles
+
Événements
Événements
+
Twitter
Twitter