Actualités

Blogue

21 juillet 2011

Sherbrooke au palmarès de American Cities of the Future

Auteur : Sherbrooke Innopole

Les investissements étrangers directs, les dépenses en recherche et développement et l’indice de compétitivité globale sont parmi les principaux facteurs qui ont hissé Sherbrooke au neuvième rang des petites villes des Amériques (100 000 à 250 000 habitants) ayant le plus fort potentiel économique dans une étude intitulée American Cities of the Future.

Ce palmarès provient de la fDi Intelligence, une division de Financial Times, l’un des plus importants fournisseurs de nouvelles et d’informations sur le monde des affaires. Il va sans dire que cette annonce s’ajoute à la panoplie de bonnes nouvelles parues récemment dans les médias concernant la Ville de Sherbrooke. En effet, en 2010, le Canadian Centre for the Study of Living Standards avait déclaré Sherbrooke, la ville la plus heureuse au Canada! Sherbrooke, la ville du bonheur, comme le titrait Pierre Duhamel dans un blogue signé en novembre 2010, serait l’endroit au Canada où la population jouit de la meilleure santé physique et mentale, connaît le stress le plus bas et a le degré d’appartenance à la communauté le plus élevé.

Et les exemples ne font que se succéder! En effet, en début d’année 2011, le Conference Board du Canada mentionnait que Sherbrooke devrait avoir la plus importante croissance du PIB parmi les régions métropolitaines. Deux principales raisons sont invoquées pour justifier ce fait, soit le redressement du secteur manufacturier et les gains dans les secteurs des services.

Il est cependant essentiel de spécifier que tous ces honneurs sont attribuables au dynamisme des entreprises qui participent à faire de Sherbrooke un lieu attractif et innovant. Puisqu’il est impossible de toutes les nommer, mentionnons, entre autres, SherWeb qui a remporté le prix OCTAS 2011 de la « réussite commerciale ». Pour cette entreprise, la hausse des revenus d’affaires a d’ailleurs mené à la recherche de nouveaux développeurs Web.

Il y a également Enerkem qui a été reconnue par le magazine Fast Company comme l’une des 50 entreprises les plus innovatrices au monde en 2011. D’ailleurs, Vincent Chornet, cofondateur d’Enerkem, figure parmi les finalistes au Grand prix de l’entrepreneur 2011 de la firme Ernst & Young. La maîtrise technologique dans la production de biocarburants et la présence d’une Chaire de recherche universitaire sur l’éthanol cellulosique à l’Université de Sherbrooke contribuent à l’ascension de cette entreprise. Enerkem possède d’ailleurs une équipe de R&D et des installations pilotes à Sherbrooke et dans sa région.

Un constat : les réussites dont nous sommes les plus fiers attirent à leur tour des histoires à succès. Sherbrooke, comme secteur d’innovation de niveau international, est donc un secret de moins en moins bien gardé!

Retour au blogue

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Trier les articles
Nouvelles
Nouvelles

Une technologie qui détecte précisément les maladies cardiaques; un étudiant de l’UdeS remporte le Prix Mitacs

Lire la nouvelle

L’équipe de Sherbrooke Innopole reçoit deux plaques symboliques pour son travail

Lire la nouvelle

Le Groupe TERA installe des capteurs de qualité de l’air en association avec la STS

Lire la nouvelle
+
Événements
Événements
+
Twitter
Twitter