Actualités

Nouvelles

4 mai 2017

Percée internationale en recherche au Cégep de Sherbrooke : L’apprentissage par simulation

Les bénéfices tangibles de l’apprentissage par simulation dans le processus d’acquisition de connaissances sont maintenant prouvés. En effet, le Cégep de Sherbrooke est fier de mettre en lumière les résultats de cette recherche multicentrique démontrant hors de tout doute les bénéfices de ce type d’apprentissage. Dirigé par Ivan L. Simoneau, enseignant en Soins infirmiers et chercheur, ce projet de recherche vient ainsi confirmer ce que l’on percevait depuis l’inauguration du Centre de recherche et de formation par simulation (CEREFS) en 2015, soit que les étudiants et les étudiantes qui expérimentent la simulation assimilent mieux et davantage les connaissances enseignées.
Sur la scène internationale, c’est la première fois qu’un projet de recherche pousse aussi loin l’étude de la performance de l’apprentissage par simulation, ce qui en fait une percée majeure qui influencera sans doute les pratiques d’enseignement dans le monde entier.
Rappelons que l’apprentissage assisté par mannequins simulateurs haute-fidélité au Cégep de Sherbrooke a fait ses preuves et permet aux étudiants et étudiantes d’avoir recours à des équipements ultramodernes pour développer leurs compétences à partir de situations authentiques, calquées sur la réalité et sur l’environnement des unités de soins en milieu hospitalier. Ces derniers ont également accès à des salles d’observation et de débreffage pour compléter leur apprentissage par des séances de retour sur l’action.

La genèse du projet de recherche
L’étude a été menée par Ivan L. Simoneau, en partenariat avec Bruno Pilote, enseignant en Soins infirmiers au Cégep de Sainte-Foy, avec la collaboration de Gilles Raîche, professeur au département d’éducation et pédagogie de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et de Christophe Chénier, chargé de cours à l’UQAM et candidat au doctorat.
Échelonné sur plus de trois ans, le projet de recherche s’est appuyé sur un procédé d’analyse de données statistiques pour élaborer un questionnaire portant sur les connaissances en cardiologie, thème commun à tous les étudiants et étudiantes en Soins infirmiers. Suivant cette formule, deux questionnaires à choix de réponses ont donc été mis au point et appliqués en condition de pré-test et de post-test, afin de récolter des données.
Des résultats probants
Une fois prêts, les questionnaires ont été présentés à 177 étudiants et étudiantes de 3e année en Soins infirmiers, qui ont tous et toutes préalablement acquis les connaissances en cardiologie. Deux groupes ont été constitués afin de colliger des données quantitatives. Le groupe contrôle était composé de 84 sujets provenant de six cégeps qui ont suivi leurs cours sans l’apport de l’apprentissage par simulation. Le groupe expérimental, pour sa part, réunissait 93 sujets provenant des cégeps de Sainte-Foy et de Sherbrooke qui ont expérimenté l’apprentissage par simulation.
Les résultats des questionnaires ont révélé des différences significatives entre les deux groupes. En effet, les étudiants et les étudiantes qui ont effectué leurs apprentissages par simulation ont réalisé une performance au post-test supérieure de 29 % à la performance des étudiants de l’autre groupe, ce qui montre bien leur niveau de connaissances plus élevé. De plus, les étudiants et étudiantes du groupe expérimental ont eu, en moyenne, une augmentation trois fois plus importante que celle des étudiants du groupe contrôle de leur niveau de connaissances en cardiologie.
Ces statistiques viennent clarifier l’efficacité pédagogique de la méthode d’apprentissage par simulation et se veulent une suite logique aux autres travaux de recherche menés par M. Simoneau.
Le projet de recherche des chercheurs Simoneau et Pilote portant sur la performance de la simulation dans le processus d’acquisition des connaissances boucle la boucle d’une trilogie de recherches et changera fort probablement la perception et les façons de faire des enseignants et enseignantes aux quatre coins de la planète!
Consultez le plus récent rapport de recherche de M. Simoneau intitulé Effet d’une séquence d’enseignements évolutifs assistés par la simulation clinique sur l’acquisition des connaissances en cardiologie chez des étudiants du programme Soins infirmiers.
Consultez les rapports précédents :

Source : Cégep de Sherbrooke
Crédits photo : Cégep de Sherbrooke

———————————————————————————————————-
À LIRE AUSSI
» Le Cégep de Sherbrooke inaugure son Centre de recherche et de formation par simulation
» Le Cégep de Sherbrooke confirme un projet de laboratoire d’apprentissage unique au Québec

Retour aux nouvelles

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Trier les nouvelles
Blogue
Blogue

Talents diversifiés – Vos portes sont-elles réellement ouvertes ?

Lire l'article
+
Événements
Événements
+
Twitter
Twitter