Actualités

Nouvelles

17 mai 2017

Des finissants du Cégep de Sherbrooke collaborent avec une grande entreprise pour un projet de robotique

Cégep de SherbrookeDeux finissants du Cégep de Sherbrooke en Technologie de l’électronique industrielle ont travaillé avec South Shore, un fabricant de meubles estrien reconnu à l’international. Ils ont travaillé avec l’entreprise pour intégrer un robot de type collaboratif de la marque Universal Robots. L’entreprise a demandé aux étudiants détablir une preuve de concept pour automatiser une ligne de meubles préusinés. Ce qu’ils ont fait!
« On devait suivre cette recette pour emballer des planches dans des boîtes, explique Olivier Roy, l’un des étudiants. On devait trouver un moyen pour éventuellement implanter ce robot, qu’on a peu exploré au Cégep, dans l’usine », ajoute-t-il.
C’est principalement de la programmation que les étudiants ont pu effectuer pour ce contrat de presque 5 mois. Ils ont en fait configuré chaque mouvement du robot pour qu’il puisse assembler des boîtes de meubles. « On n’avait pas vraiment de programme final à faire. On a travaillé avec plusieurs petits programmes. On n’a donc pas de produit final. On a procédé par essais et erreurs », précise Philippe Bédard, l’autre étudiant en fin de parcours collégial.
Dans ce projet, Philippe et Olivier ont dû planifier et se mettre à la place des opérateurs, pour bien cibler les besoins et identifier les problématiques possibles pour les anticiper et les prévenir. « À certains moments, on a eu des planches qui ont collé. On a donc développé des mouvements pour prendre la planche. Il s’agit de petits détails », explique Philippe.
L’expérience a été très enrichissante pour les deux futurs professionnels qui ont pu procéder par essais-erreurs et apprendre la réalité de l’emploi en entreprise, parfois distincte de la théorie apprise en classe. « On était un peu seul et on a tâté le terrain pour avancer. On s’est débrouillé avec Internet, mais tout n’était pas documenté, expliquent les jeunes hommes. C’était un beau défi. Ce qui était plaisant, c’est qu’on avait une communication directe avec la direction. On a pu avancer ensemble et développer de l’expérience », précisent les jeunes hommes. L’objectif du projet pour South Shore était ultimement d’alléger les tâches routinières ou difficiles pour les opérateurs.
Le directeur de l’usine, Daniel Goyette, est satisfait de la collaboration avec le Cégep de Sherbrooke. « Je voulais un robot pour la mise en boîte de l’emballage. Ce projet voulait une présentation d’un concept ou de défrichage pour voir la possibilité d’arriver à une finalité pour faire la mise en boîte. On savait qu’on n’arriverait pas à une solution, mais il y avait des réalités que les étudiants m’ont expliquées comme la prise, la vision du robot, etc. On nous a montré la direction à prendre. »
M. Goyette confie qu’il y aura surement une deuxième étape dans ce projet, qui se fera probablement avec le Cégep de Sherbrooke cette fois-ci encore. « Cette démarche s’inscrit dans la pénurie de main-d’œuvre. On veut mettre de l’avant la création et l’innovation. Ça nous a permis d’avancer et on a pu se faire une tête de la chose. », termine M. Goyette.
Rappelons que les étudiants en Technologie de l’électronique industrielle, entre autres, présenterons leurs projets durant  l’exposition des technologues (Expotech) du 18 mai 2017 au Cégep de Sherbrooke.
Source : EstriePlus

Retour aux nouvelles

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Trier les nouvelles
Blogue
Blogue

Talents diversifiés – Vos portes sont-elles réellement ouvertes ?

Lire l'article
+
Événements
Événements

Conférence | Santé et sécurité au travail : Stratégies gagnantes pour une SST modernisée et adaptée aux nouvelles réalités du monde du travail

Voir l'événement

Discussion | Net Zéro: le Canada est-il en voie d’atteindre les cibles GES de 2030?

Voir l'événement
+
Twitter
Twitter