Carrefour de l'information
nouvelles


Importante découverte céleste en collaboration avec l’Université Bishop’s


aucun commentaire



 

 

Une équipe internationale d’astronomes, dont le professeur Lorne Nelson, du département de physique et d’astronomie de l’Université Bishop’s, a récemment découvert un nouveau système binaire composé d’une étoile manquée (ou naine brune) et le reste d’une étoile morte connue sous le nom de naine blanche.

Ce système se démarque particulièrement par sa très courte période orbitale qui ne dure que 71,2 minutes, signifiant que les deux étoiles tournent l’une autour de l’autre à des vitesses d’environ 100 km/h (une vitesse qui vous permettrait de franchir l’Atlantique en moins d’une minute).

« En utilisant cinq télescopes terrestres différents, situés sur trois continents, l’équipe a pu déduire que ce système binaire se compose d’une étoile manquée avec une masse d’environ 6,7 % celle du Soleil (équivalent à 67 fois la masse de Jupiter) et une naine blanche dont la masse est d’environ 40 % celle du Soleil. Ils ont également déterminé que la naine blanche commencera à cannibaliser la naine brune dans moins de 250 millions d’années, ce qui confère à ce système binaire le titre de variable pré-cataclysmique ayant la période la plus courte jamais découverte », affirme le professeur Nelson.

L’équipe d’astronomes a rapidement reproduit un modèle du phénomène, et selon leurs calculs, le système binaire aurait pu être formée de grands nuages de gaz riche en hydrogène il y a environ 3 milliards d’années, et l’étoile qui a produit la naine blanche chaude n’était pas au départ si différente que notre Soleil.

Malgré toute l’information recueillie, le professeur Nelson explique que plusieurs questions demeurent pour l’instant sans réponse. « Nous avons construit un modèle robuste, mais il faut encore l’arrimer dans une perspective plus large telle que la façon dont ce système s’est formé et quel serait son destin ultime. »

Source : Université Bishop’s et La Tribune