Préparer la relance

Mise à jour : 10 juillet 2020, 16 h

 

Alors que nous naviguons encore en pleine crise de la COVID-19 et que l’incertitude continue de planer quant au rebond anticipé de l’économie, il importe de préparer dès maintenant la relance des activités de votre entreprise.

Vous trouverez dans cette page des pistes d’action et de réflexion, ainsi que des références pour bien préparer votre entreprise à divers niveaux en vue de la reprise économique – qui devrait s’amorcer au cours de la deuxième moitié de 2020, selon la plupart des experts.

Consultez aussi notre page

Coronavirus / COVID-19

→ Programmes d’aide, etc.

Finances

  1. Analyser vos besoins en liquidité pour les six prochains mois.

En temps de crise, les liquidités deviennent un des nerfs de la guerre, puis de la reprise. Pour que cette dernière s’effectue avec succès, il est primordial de planifier une stratégie de trésorerie, incluant :

  • Évaluation de vos flux de trésorerie sur une base hebdomadaire
  • Planification de vos besoins en fonds de roulement pour les six prochains mois
  • Mise à jour de vos prévisions de ventes (deux scénarios : pessimiste et optimiste) au cours des prochains six mois
  • Mise à jour de vos prévisions d’approvisionnement et plan d’exploitation pour les six prochains mois

 

  1. Communiquer avec votre institution financière au besoin.

Toutes les institutions financières ont annoncé des assouplissements pour les particuliers et les entreprises; communiquez avec la vôtre pour vous en prévaloir au besoin.

Pour évaluer votre dossier, les institutions financières auront notamment besoin de :

  • Budget de caisse hebdomadaire pour les six prochains mois
  • Plus récents états financiers, annuels et intérimaires
  • Plan de transition / de relance : scénario(s) pour les six prochains mois, incluant :
    • Liquidités
    • Ventes et recevables
    • Frais fixes (mentionner les réductions de coûts)

 

  1. Recourir aux mesures et programmes déployés par les gouvernements – fédéral, provincial et municipal – pour favoriser le maintien en emploi de vos équipes et pour soutenir vos finances.

>> Consulter la liste des initiatives gouvernementales

 

  1. Établir des ententes avec vos principaux fournisseurs et clients sur les termes de paiement/support pour les six prochains mois.

Faites aussi un suivi régulier de l’ensemble de vos comptes clients, tout en faisant preuve de flexibilité dans les circonstances.

 

  1. Élaborer / adapter vos outils de gestion des risques en lien avec vos clients – le risque de crédit, par exemple – et votre réseau d’approvisionnement, dans l’éventualité d’une nouvelle crise ou d’une 2e phase de la COVID-19.

Stratégie

  1. Analyser comment la pandémie et ses répercussions ont été gérées dans votre entreprise, le plus rapidement possible après le cœur de la crise et mettre en place une stratégie de gestion de crise.

Tous les experts s’entendent pour dire que la crise de la COVID-19 ne sera pas la dernière du genre à bouleverser nos vies et notre économie. Il s’impose de tirer des leçons de la situation actuelle : les meilleures pratiques comme les vulnérabilités, et ce, à tous les points de vue – RH, opérations, finances, etc.

Ce bilan vous permettra d’être mieux préparé et outillé dans l’avenir, et donc d’être plus proactif et résilient face à ce type d’événement exceptionnel.

Par exemple, prévoyez un fond d’urgence pour assurer vos besoins de liquidité au retour d’une crise et assurez-vous que votre infrastructure technologique est adéquate et robuste pour supporter les besoins de vos travailleurs à distance sans perte de productivité.

 

  1. Mettre à jour votre plan de contingence à la lumière du bilan que vous aurez effectué avec vos équipes.

La COVID-19 aura entre autres mis en relief la nécessité d’implanter des mesures de santé et sécurité, de prévoir des mesures de confinement et de planifier un plan de continuité des opérations d’un ordre jusqu’ici inédit.

Il est important d’intégrer à votre plan de contingence ces lignes directrices, ainsi que les autres mesures de mitigation que vous aurez identifiées.

>> Consulter notre modèle de plan de contingence

 

  1. Effectuer une veille des tendances et changements anticipés dans l’économie post-COVID-19 et dans votre secteur d’activité.

L’incertitude engendrée par la crise de la COVID-19 constitue un choc qui a le potentiel d’être aussi important que celui de la Grande Dépression des années 1930, et qui nous rapprochera comme société des valeurs collectivistes, avec une recrudescence du rôle des gouvernements. Le monde post-COVID-19 ne sera pas un retour à la réalité de 2019 : les attitudes, les comportements, les besoins et l’organisation du travail changeront.

Certains experts entrevoient entre autres une régionalisation des chaînes d’approvisionnement, particulièrement dans les secteurs des dispositifs médicaux, des médicaments et des produits de consommation.

L’économie sera inévitablement plus virtuelle, ce qui créera de nouvelles occasions d’affaires mais forcera aussi des ajustements.

Nous pourrions aussi assister à un accroissement substantiel du taux de participation au marché du travail puisque plusieurs retraités pourraient être contraints d’y retourner après avoir vu leurs épargnes fondre avec la dégringolade des marchés.

La rareté de main-d’œuvre qui causait des maux de tête avant la crise risque de s’estomper – du moins pour un temps – aussi à cause de la hausse considérable du taux de chômage.

Inévitablement, d’autres bouleversements s’opéreront : il importe de rester à l’affût pour vous assurer de partir de la bonne ligne de départ.

Suivez vos regroupements sectoriels, créneaux ACCORD ou vos grappes technologiques afin d’échanger entre entreprises sur les changements et opportunités qui affectent votre secteur d’activité.

Voici quelques sources qui peuvent alimenter vos réflexions :

 

  1. Évaluer vos stratégies d’affaires sur la base des prémisses post-COVID-19

L’environnement d’affaires post-COVID-19 aura définitivement un impact sur vos stratégies d’affaires actuelles. Il est important de revisiter votre modèle d’affaires et de vous assurer qu’il soit adapté à la nouvelle réalité post-pandémie.

Par exemple, l’ajout de nouveaux produits ou services à votre offre, de canaux de vente direct ou via le commerce en ligne, de nouvelles pratiques de service à la clientèle, de nouveaux créneaux ou marchés, vos coûts fixes vs variables et votre chaîne d’approvisionnement sont autant d’éléments à considérer. C’est le moment opportun d’y réfléchir et d’apporter les ajustements qui propulseront votre entreprise dans l’ère post-COVID-19.

– – – – – –

Webinaires sur demande

1. 10 étapes pour adapter votre modèle d’affaires, avec Sherbrooke Innopole – 11 juin 2020

2. Diversification des marchés et assurance crédit, avec CQI et Noordberg et associés – 21 mai 2020

3. Perspectives économiques et stratégies de couverture de change étranger, avec Sherbrooke Innopole BMO – 18 juin 2020

Exécution

  1. Revoir les processus internes et les améliorer dans le but d’être prêt à repartir les opérations après la crise.

La crise a forcé une majorité d’entreprises à adapter leurs opérations, de l’approvisionnement au service à la clientèle. De nouvelles pratiques ont émergé – le télétravail au premier chef –, de nouveaux outils se sont démocratisés, de nouveaux procédés ont été instaurés, peut-être plus efficaces que les anciens. Si c’est le cas, ce sera un bon moment pour les pérenniser dans l’entreprise.

À propos du télétravail, il serait pertinent de développer et instaurer une politique de télétravail, afin de conserver vos niveaux de productivité et de sécurité des données. Vous donnerez ainsi plus d’autonomie à vos employés tout en gardant un lien de communication et des objectifs de travail clairs.

>> Composition d’un programme de télétravail – Ordre des CRHA

 

  1. Faire la maintenance de vos équipements.

Si votre entreprise opère au ralenti, le moment peut être opportun pour procéder à l’entretien et à la maintenance de votre parc d’équipements, une tâche indispensable pour être prêt à relancer la production à pleine capacité.

 

  1. Accélérer la mise en oeuvre de certains projets 

La crise de la COVID-19 constitue une opportunité pour faire cheminer des projets trop souvent remis à plus tard ou encore qui tardent à aboutir, comme :

  • Optimisation de la production – voir Cohorte 3.0 : Productivité, par Défi Innovation Estrie
  • Transformation numérique – voir programme ACCÈS 4.0, par Productique Québec
  • Planification de projets d’innovation

– – – – – –

Nous avons tenu un webinaire sur la transformation numérique des entreprises le 28 mai 2020.

>> Écouter le webinaire

>> Présentation de Productique Québec – La transformation numérique des entreprises, c’est plus qu’une numérisation de la production

 

  1. Planifier et opérationnaliser la relance de la production.

Au fur et à mesure que la crise s’estompera, il faudra confirmer les nouvelles commandes, redémarrer et synchroniser les chaînes d’approvisionnement, rappeler vos employés, repartir les opérations, les livraisons, etc.

Inutile de préciser que les besoins en liquidités seront grands à cette étape également, d’où l’importance de planifier et gérer avec prudence la remise en opérations.

>> Consulter le Plan d’action pour la reprise des activités, élaboré par l’Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST)

RH

*Nouveau* Jetravaille!– Un service de placement simplifié et gratuit pour faciliter le jumelage entre les entreprises qui recrutent et les chercheurs d’emploi

– – – – – –

Par l’Ordre des CRHA et des CRIA :

– – – – – –

 

  1. Communiquer, communiquer, communiquer

Prenez le temps de faire le point avec vos employés quant à la situation de l’entreprise. Soyez honnête, sensible et réaliste; ne faites aucune promesse que vous ne pourrez pas tenir!

Instaurez des réunions régulières avec toute l’équipe (s’assurer que tous les quarts de travail soient couverts) pour partager la situation de l’entreprise, parler des changements qui seront apportés, répondre aux questions afin que vos employés se sentent accompagnés et encadrés dans ces changements.

 

  1. Optimiser vos pratiques en matière de santé et sécurité au travail.

La reprise des activités se fera sous le signe de la distanciation physique, des équipements de protection individuelle (EPI), de mesures d’hygiène strictes, des protocoles de désinfection, etc., bref d’un programme sanitaire limitant au maximum les risques de propagation et de contamination dans votre entreprise.

Cette nouvelle « normalité » pourrait dicter des ajustements aux pratiques de télétravail, aux changements de quart, aux postes de travail et aux aires communes, notamment.

Des directives claires devront être transmises à vos employés et affichées à des endroits stratégiques. En plus de protéger physiquement vos équipes, ces mesures rassureront aussi votre personnel, qui reviendra au travail alors que des cas de COVID-19 continueront d’être diagnostiqués.

>> Référez-vous à la trousse d’outils, ainsi que le guide spécifique au secteur manufacturier, élaborés par la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST)

>> Consultez les deux guides élaborés par Sherbrooke Innopole – Guide pour les employés et Guide aux entreprises – rassemblant des mesures d’atténuation de la COVID-19 en milieu de travail

>> Référez-vous aussi à l’Institut national de santé publique (INSP) et au Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail (CCHST) pour orienter vos mesures de prévention.

– – – – – –

Nous avons tenu un webinaire sur le droit de refus au travail de l’employé le 14 mai 2020 avec Vaillancourt Riou avocats, au cours duquel plusieurs exemples de cas ont été évoqués (voyage d’affaires à l’étranger, travailleur immunosupprimé, qui a peur, fait de l’anxiété, etc.).

>> Écouter le webinaire

>> Voir la présentation PDF

 

  1. Planifier le retour au travail de façon graduelle, selon vos besoins opérationnels.

Les activités de votre entreprise pourraient ne pas reprendre toutes au même rythme. Afin de diminuer la pression sur vos flux de trésorerie et vous adapter à la situation en évolution, vous pourriez échelonner les dates de retour de vos employés et modifier les heures / quarts de travail, par exemple.

>> Plusieurs stagiaire de l’Université de Sherbrooke sont disponibles dès mai 2020 pour des stages d’été dans plusieurs domaines, dont génie et informatique. Les stages peuvent durer entre 8 et 15 semaines et se dérouler en télétravail. Grâce à une subvention du gouvernement, les employeurs peuvent bénéficier d’un remboursement couvrant jusqu’à 75 % du salaire du stagiaire, et ce, jusqu’à 7000 $. Cliquer ici pour plus de détails.

 

  1. Offrir du soutien psychologique à vos employés.

Chacun réagit différemment aux périodes de stress, d’incertitude et de changement, et la crise actuelle n’y échappera pas. Il sera important de soutenir la santé mentale de vos employés à court, mais aussi à moyen terme, puisque les manifestations « post-traumatiques » peuvent survenir après un certain temps.

Soyez solidaires, à l’écoute, faites preuve d’empathie et offrez à vos employés les espaces et outils nécessaires pour qu’ils expriment et tempèrent leurs inquiétudes, par exemple via un Programme d’aide aux employés. Les organismes d’employabilité peuvent aussi être d’une grande aide : ils offrent gratuitement des services d’accompagnement / de soutien pour les personnes vulnérables / à risque.

>> Quiz / autoévaluation du risque dépressif, par Descormiers Intelligence d’affaires

 

  1. Former vos employés.

Le développement des compétences de vos travailleurs est une façon de rentabiliser la crise actuelle.

Pour inciter les entreprises à mettre en œuvre des initiatives de formation, le gouvernement du Québec a déployé le Programme actions concertées pour le maintien en emploi (PACME), qui offre jusqu’à 100 % des dépenses admissibles de 100 000 $ ou moins et jusqu’à 50 % des dépenses entre 100 000 $ et 500 000 $, jusqu’au 30 septembre 2020.

L’éventail de formations admissibles est large : formations de base, perfectionnement de vos employés-clés, requalification des travailleurs, formations en vue de diversifier les activités de l’entreprise, etc. Sans parler qu’il est certain qu’avec la crise de la COVID-19, la transformation numérique des entreprises s’accélérera, et avec elle, le besoin de développer les compétences de votre main-d’œuvre en ce sens.

Vos projets de formation doivent au préalable être transmis au ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale à l’aide du formulaire de demande de renseignements disponible ici.

– – – – – –

Quelques offres de formation d’entreprises de Sherbrooke :

Opportunités de formation en ligne sur divers thèmes

Événements Les Affaires 

Produits / services

  1. Améliorer vos produits et services actuels.

Les besoins et les préférences des consommateurs risquent de changer avec la crise. Restez à l’affût de ces tendances, ou mieux, prenez les devants et sonder votre clientèle. Elle vous éclairera sur les ajustements à apporter à votre offre de produits ou services.

Assurez-vous ensuite de bien communiquer ces changements à l’ensemble de vos équipes – par exemple, développement de produits, ventes et marketing.

 

  1. Développer de nouveaux produits et services pour votre clientèle actuelle et saisir des opportunités pour une clientèle future.

Toute crise apporte son lot d’opportunités d’affaires insoupçonnées, que ce soit en matière de développement de produits / services ou de marchés.

Pour saisir au bond ces nouvelles fenêtres d’opportunités, une bonne dose d’agilité, de créativité et d’ouverture est nécessaire, dans l’idéation comme dans la mise en œuvre.

Notre équipe est là

Notre équipe d’experts est présente pour vous aider à préparer la reprise. Communiquez avec nous :
info@sherbrooke-innopole.com / 819 821-5577, poste 0

 

 

Publicité Sherbrooke Innopole SI avec vous - Mai 2020

Fournisseurs / distributeurs locaux

Vous trouverez ci-dessous deux listes d’entreprises de la région qui peuvent répondre à vos besoins en vue de la reprise des activités dans le secteur manufacturier, dans le respect des règles sanitaires édictées par les autorités de santé publique et la CNESST :

  1. Produits sanitaires – équipements de protection individuelle (EPI), produits désinfectants, etc. –, affichage et autres
  2. Ressources en technologies de l’information

→ Vous êtes une entreprise de la région qui fournissez des produits / services pouvant aider à la relance? Écrivez-nous à info@sherbrooke-innopole.com.  

→ Pour trouver d’autres types de fournisseurs / sous-traitants / distributeurs locaux, consultez notre répertoire d’entreprises en ligne : https://sherbrooke-innopole.com/inventaide

 

Produits sanitaires, affichage, etc. 

>> Accéder à un Google Sheet avec filtres par catégorie de produits

A.P.S. Rénovations : visières, panneaux de protection sanitaire 

Artopex : panneaux de protection sanitaire 

Attitude : produits de soins corporels et ménagers 

Cherbourg : savon, gel désinfectant, visières, lunettes protectrices, masques, gants

Dauphinais : panneaux de protection sanitaire 

Do-Mar Électrique : nettoyant pour les mains et surfaces

DonloxHarmer : solutions de portes sans contact

E2 Metrix : nettoyant E2mox 

FilSpec : fils antimicrobiens 

GSB, filiale de Systana : gel désinfectant, support pour bouteille de gel, visières

IBIOM : chambre d’isolement portativecivière-lit 

Imacom Communications autocollants pour plancher 

Koella Design : panneaux de protection sanitaire 

Laboratoire M2 : désinfectant pour surfaces Thymox 

Laserpro : gel désinfectant pour les mains

leprohon : lavabos portatifslampe UV pour systèmes de ventilation 

Masques Horus : masques

Merkur : formations, génie-conseil

MicroBio Solutions : produits antimicrobiens ARMONY 

M.I. Intégration : visières, stations de lavage

Mobilier M.A. : masques

Neptune Solutions Bien-être : gel désinfectant pour les mains, thermomètres infrarouge sans contact

Outillage Meunier : Masques, visières, désinfectants, cabinets germicide, stations sanitaires mobiles, affiches, etc. 

Précigrafik : affiches, autocollants pour plancher, bannières rétractables, accroches-portes, visières 

Publiforme : affiches, panneaux de protection sanitaire, autocollants pour plancher 

Remorque Gator : Transformation de remorques en unité de désinfection mobile, unité de distanciation ou dortoir mobile 

SaniEDS : stations sanitaires mobiles 

SOS Odeurs : gel désinfectant pour les mains 

Synergie Estrie : soutien SST gratuit (formation, accompagnement)

Technopub : visières  

TGraphisme : visières, masques

Unique Wool : masques

Uniro pour The Color Group : gel désinfectant pour les mains, masques jetables (et bientôt visières, masques lavables et kits pour employés)

Ressources en TI 

Trouvez dans ce document des fournisseurs de produits / services en technologies de l’information  à Sherbrooke, classés par catégories :

  • Sites web
  • Solutions e-commerce
  • Experts Marketing et formations
  • Systèmes de gestion, automatisation
  • Systèmes gestion RH
  • Services TI et bureautique
  • Autres

>> Ressources TI à Sherbrooke

Références et informations complémentaires

Sherbrooke Innopole – Préparez-vous à saisir les opportunités d’affaires post-COVID-19

BDC – COVID-19: 7 étapes pour aider votre entreprise à surmonter cette crise

BDC – COVID-19: Outils de planification d’entreprise pour les entrepreneurs

Deloitte – COVID-19 : Orchestrer la reprise des organisations et des chaînes d’approvisionnement

Lavery – COVID-19 : Droit des affaires

Les Affaires – COVID-19: préparer le rebond

Les Affaires – COVID-19: attention, trop de PME anticipent une reprise normale

Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) –  Questions et réponses – COVID-19

Ordre des conseillers en ressources humaines agréés – Guide à l’intention des employeurs et des employés

Centre de transfert d’entreprise du Québec – Repreneuriat familial : agir pour surmonter la crise