Actualités

Blogue

5 janvier 2018

Pénurie de main-d’œuvre : des entreprises en mode solution

Auteur : Maude M. Sévigny

Une douzaine d’idées originales pour contrer la pénurie de main-d’œuvre ont été publiées par divers quotidiens québécois au cours du mois de janvier 2018. Sherbrooke Innopole les a recensés ici pour vous! 

Des entreprises sherbrookoises ingénieuses

» Pénurie de main-d’oeuvre: Aliments Jardi, en français et en arabe | La Tribune, 13 janvier 2018

JardiPrès de la moitié de ses employés étant issus de l’immigration, Aliments Jardi a choisi de s’adapter. Certains employés peuvent communiquer entre eux dans leur langue, le temps de maîtriser le français. Certaines consignes sont en arabe et des formations sont également offertes dans cette langue, question de faciliter la tâches aux employés qui sont moins à l’aise en français ou en anglais.

L’entreprise a également participé au programme fédéral d’insertion à l’emploi, ce qui lui a permis d’embaucher des chercheurs d’emplois qui peuvent développer leurs compétences au sein de l’entreprise.

Aliments Jardi a vu le jour en 1987 et a ouvert une nouvelle usine à Sherbrooke à l’été 2016.

 

» Pénurie de main-d’œuvre: des employés adaptés | Le Nouvelliste, 5 janvier 2018

La sherbrookoise Défi Polyteck embauche des employés ayant des limitations fonctionnelles à l’emploi, ce qui fait d’elle l’une des 41 entreprises adaptées au Québec. De plus, les 140 employés ont accès à un milieu de travail chaleureux et agréable : « On a une cafétéria avec un menu santé, un mur de luminothérapie et un gym, par exemple », témoigne Benoit Longpré, directeur des ventes et du marketing. (Voir l’entrevue vidéo).

L’entreprise de l’économie sociale a été fondée il y a deux ans à la suite d’une fusion entre Atelier Poly-Teck, Défi SM et Défi Récup-Air. Atelier Poly-Teck avait créé, en 2013, un plateau de travail destiné aux personnes vivant avec une problématique d’adaptation sociale. En 2015, Défi Polyteck a emménagé dans de plus grands espaces, toujours à Sherbrooke.

» Autre bon coup dans la même lignée, toujours à Sherbrooke…

Cooper StandardCooper Standard embauche aussi près d’une dizaine d’employés avec des limitations fonctionnelles à son usine du Parc industriel régional de SherbrookeEn effet, il s’agit d’un partenariat d’intégration à l’emploi avec un Plateau de travail. Sous la direction des programmes DI-TSA-DP (déficience intellectuelle-trouble du spectre de l’autisme-déficience physique) du CIUSSS de l’Estrie-CHUS, le Plateau vise à offrir aux personnes l’opportunité de jouer un rôle socialement valorisé et d’apporter leur contribution tant au plan social qu’économique.

 

Des exemples d’ailleurs au Québec

» Pénurie de main-d’oeuvre: L’art de dorloter ses employés | Le Droit, 16 janvier 2018 

Une compagnie de commerce électronique d’Ottawa centre son attention sur l’inclusion de ses employés et leur offre d’alléchants avantages et bénéfices.

» Pénurie de main-d’oeuvre: Devenir un employeur de choix | Le Soleil, 15 janvier 2018

Mettre le focus sur ses employés, donner de la rétroaction efficace et proposer des défis stimulants, voilà quelques exemples de solutions qu’une PME de Grandby a choisi d’appliquer pour améliorer sa marque employeur.

» Pénurie de main-d’oeuvre: Des bonus pour les employés | Le Droit, 11 janvier 2018

Une entreprise du Lac St-Jean propose des bonus à ses employés qui vont au-delà de la paye et recrute des retraités pour répondre à ses besoins.

» Pénurie de main-d’oeuvre: faire voyager ses employés | Le Nouvelliste, 10 janvier 2018

Une firme d’architecture de Montréal offre à ses jeunes architectes de découvrir l’architecture d’ailleurs dans le monde en voyageant!

» Pénurie de main-d’oeuvre: le bon poste, au bon moment | Le Droit, 9 janvier 2018
Un entrepreneur de Gatineau souligne l’importance de rendre accessible les possibilités d’avancement au sein de la compagnie, de choisir les candidats en fonction de leur attitude et d’investir dans la planification de carrière.

» Pénurie de main-d’oeuvre: former ses soudeurs sur mesures | La Voix de l’Est, 8 janvier 2018
Des formations sur mesure, de la conciliation travail-famille, une grille salariale en fonction des efforts et un esprit familial… et un très faible taux de roulement.

» Pénurie de main-d’oeuvre: une entreprise vraiment en santé | Le Nouvelliste, 6 janvier 2018
Cette entreprise de la Mauricie/Bécancour-Nicolet-Yamaska offre un gymnase, un masso-kinésiologue, des déjeuners santé et un horaire variable à ses employés.

»  Pénurie de main-d’oeuvre: un esprit de famille au boulot | Le Quotidien, 4 janvier 2018
Une entreprise de Chicoutimi utilise l’humour et sur l’ambiance familiale pour l’attraction et la rétention.

» Pénurie de main-d’œuvre: je te prête mes employés… | Le Soleil, 3 janvier 2018
Des PME de la Beauce s’entraident.

Sources : Sherbrooke Innopole ainsi que Le Nouvelliste, Le Soleil, Le Quotidien; tous les articles ont été repérés via La Tribune.

Retour au blogue

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Trier les articles
Nouvelles
Nouvelles
+
Événements
Événements
+
Twitter
Twitter