Carrefour de l'information
Blogue


Prospérité du Québec : Comment y contribuer?


Maude M. Sévigny aucun commentaire



Le mot « prospérité » évoque habituellement le progrès, dans le domaine économique principalement. Mais l’heure est à élargir cette vision : « Les Québécois veulent une qualité de vie. Nous devons être à leur écoute tout en libérant leur potentiel de productivité », considère Yves-Thomas Dorval, président et directeur général du Conseil du patronat du Québec (CPQ). Ce dernier souligne que la prospérité crée des impacts sur l’économie, bien sûr, mais aussi sur la vie au Québec, sur les gens et sur l’environnement si elle est faite durablement.

Le 25 mai 2017, le mouvement PROSPERITE.QUEBEC s’est arrêté en Estrie, à Sherbrooke. Cette campagne du CPQ est destinée à mobiliser les décideurs, la communauté d’affaires et les collectivités, autour de l’importance de valoriser l’entrepreneuriat, l’innovation, la réussite des entreprises et, par conséquent, d’encourager leur contribution à la prospérité du Québec.

 

» Contribuer à la prospérité : des exemples concrets

L’importance de la prospérité a fait ses preuves, mais en tant qu’entrepreneur, membre de la communauté d’affaires, acteur communautaire ou politique, comment y contribuer concrètement? Voici quelques gestes pouvant être posés. Ce ne sont que des exemples, usez de votre créativité au quotidien pour rendre l’économie de votre région encore plus florissante :

  • Approvisionnez-vous localement; procurez-vous des produits ou services locaux, intégrez ce critère dans vos choix et accordez-lui de l’importance.
  • Investissez dans les entreprises sherbrookoises, ou du moins québécoises.
  • Appuyez un projet économique local, en donnant du temps, des fonds ou en partageant votre expertise.
  • Aidez les nouveaux arrivants à s’intégrer à la communauté.
  • Participez à l’attraction ou à la rétention des jeunes professionnels dans la région.
  • Soutenez ou créez des programmes de formation.
  • Favorisez l’exportation de produits ou services, et faites rayonner la région à travers le monde.
  • Créez de nouveaux emplois et développer des moyens de maintenir les emplois actuels.

Pour tout le monde et par tout le monde

« Avec Prospérité.Québec, nous voulons favoriser les meilleures conditions pour le développement de la prospérité au Québec pour tout le monde et par tout le monde, de façon inclusive », explique M. Dorval. Le Conseil du patronat du Québec (CPQ) est une confédération d’employeurs n’œuvrant pas uniquement au sein d’entreprises, mais aussi d’organismes et institutions de toutes sortes. Son rôle est de favoriser la prospérité économique dans un esprit de collaboration, incluant tant la partie patronale que plusieurs autres intervenants du milieu des affaires, du milieu municipal, communautaire, de l’éducation et des travailleurs, y compris les syndicats.

Lors du lancement de la campagne, le maire de la Ville de Sherbrooke et président de l’Union des municipalités du Québec, Bernard Sévigny, a insisté sur l’importance d’une réflexion incluant le municipal pour tisser des liens dans le but de mettre en commun les forces des différents paliers gouvernementaux et municipaux ainsi que des organismes et entreprises dans ce chantier sur les principaux enjeux du développement économique.

Dans le cadre de la campagne, le CPQ n’offre pas de services mais plutôt de la représentation, de la mobilisation, de l’information et un environnement favorable à la collaboration en vue de développer la prospérité économique dans la province. Ultimement, l’Initiative est appuyée par des données issues de différentes études sur la prospérité au Québec, accessibles sur le site web du CPQ. En effet, le regroupement a mesuré la prospérité et en a ressorti cinq grands axes d’intervention. Pour comprendre les détails du mouvement, consultez le Rapport d’activité 2016 du CPQ.

Prospérité.Québec vise cinq axes stratégiques :

  1. Une main-d’œuvre abondante et de qualité
  2. Une réglementation intelligente
  3. Des finances publiques saines et une fiscalité concurrentielle
  4. Une économie durable (incluant l’entrepreneuriat, l’innovation et des infrastructures modernes)
  5. Un dialogue social

Francine Guay, nouvelle ambassadrice

Pour mener à bien la tournée Prospérité.Québec, le CPQ et ses partenaires ont identifié un ambassadeur ou une ambassadrice pour chaque région administrative. Ces porte-parole s’engagent à faire rayonner la prospérité de la région et à partager les bonnes pratiques, à encourager la communauté d’affaires à emboîter le pas, à influencer. Lors de son arrêt en Estrie, à Sherbrooke, le CPQ a dévoilé l’ambassadrice pour la région : Francine Guay, cofondatrice de M.I. Intégration et femme d’affaires reconnue à Sherbrooke. La nouvelle ambassadrice s’engage à promouvoir l’initiative en Estrie, de par son influence dans le domaine des affaires, et d’encourager les autres à embarquer dans le projet.

« Le secteur manufacturier n’est pas pour ceux qui ne veulent pas aller à l’école : il est pour les passionnés dans le domaine, des jeunes créatifs qu’il faut mobiliser, croit fermement Mme Guay. L’entrepreneuriat, j’y crois. Il y a de belles initiatives récemment à Sherbrooke, comme le strat-up fest, Espace-inc… j’ai vu beaucoup de créativité, d’idées, de beaux projets! Maintenant, il faut leur donner le terreau pour que ça lève, ces belles idées-là! »

Productivité et main-d’œuvre

Produire c’est une chose, produire mieux en est une autre. Le Ministre de la Culture et des Communications et Ministre responsable de la région de l’Estrie, Luc Fortin, était présent lors du dîner. Il a soulevé qu’on devrait concentrer les forces pour encourager le maintien d’emploi, voire l’optimisation d’emplois plutôt qu’uniquement la création d’emplois. Lors de la période de questions, tous s’entendaient pour dire qu’il était nécessaire d’utiliser le potentiel de productivité de notre main-d’œuvre et de tirer le maximum de la technologie.  Le paradigme prônant que « le robot tue l’emploi » est dépassé. Le ministre soutient que la technologie de plus en plus innovante et disponible favorisera plutôt la multiplication d’emplois à forte valeur ajoutée.

Des prix pour souligner l’apport à la prospérité

Dans le cadre de la campagne, des prix seront remis : les prix Créateur d’emplois et le prix coup de cœur Créateur de prospérité du Québec. Ces prix seront attribués aux organisations de chacune des régions administratives de la province qui se seront démarquées de par leur création d’emplois et leur leadership pour la prospérité. La première remise de prix se déroulera le 4 octobre 2017, à Québec.
» Voir tous les détails sur les prix.

Lors de la conférence, deux experts du milieu de l’entrepreneuriat sont venus discuter de sujets complémentaires essentiels à la prospérité : l’image de marque et l’intrapreneuriat. Patrick Gervais, de chez Brad l’agence, était de la partie pour souligner l’importance de bien définir et faire rayonner son image de marque, tandis que François Viens, de la fondation des familles entrepreneuriales et de l’Initiative intrapreneuriale, a fait connaître des concepts visant à développement l’entrepreneuriat… de l’intérieur d’une famille entrepreneuriale. D’autres billets de blogue à ce sujet sont à venir, restez à l’affût!

François Viens, Vice-président Technologies d’lnitiative intrapreneuriale, Yves-Thomas Dorval, Président et directeur général du Conseil du patronat du Québec (CPQ), Luc Fortin, ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la région de l’Estrie, Francine Guay, présidente du groupe M.I. Intégration et nouvelle Ambassadrice de la prospérité dans la région de l’Estrie, Patrick Gervais, Vice-président de l’agence Brad et Bernard Sévigny, maire de  la Ville de Sherbrooke et président de l’Union des municipalités du Québec.

» Voir toutes les photos

» Voir la nouvelle

Source : Sherbrooke Innopole
Crédits photo : Sherbrooke Innopole et CPQ


À LIRE AUSSI

» Coup d’envoi de la campagne Prospérité.Québec en Estrie

» Entente pour la rétention des étudiants internationaux